Christophe Barbier : « J’ai vu Emmanuel Macron fendre la mer en deux »

0 Publié le 27/08/2019 par La Rédaction
By ActuaLitté - Christophe Barbier - Prix Bristol des Lumières 2015, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46750250

Le célèbre éditorialiste affirme avoir vu le président français écarter les eaux de l’Océan sur la plage de Biarritz peu avant le début du G7.

« On me reproche souvent de faire l’éloge du président mais il faut quand même admettre que ce qu’il fait est tout à fait exceptionnel. Ouvrir la mer en deux, ce n’est pas donné à tout le monde. L’ancien président recevait de l’eau sur la tête dès qu’il sortait, celui-ci lui commande, c’est toute la différence » a expliqué Christophe Barbier tout en faisant ses ablutions avant de lire quelques versets de Révolution d’Emmanuel Macron. Devant l’incrédulité de certains de ses interlocuteurs, l’ancien directeur de la rédaction de « L’Express » a précisé qu’il avait « vu de ses yeux le président ouvrir la mer avec un billet de banque de 500 euros ». Il a ajouté que ce n’était pas la première fois qu’il voyait le président accomplir un miracle : « Je l’ai déjà vu changer l’eau en Coca-Cola et guérir plusieurs lépreux. On raconte même qu’il suffirait de toucher son costume pour guérir de la pauvreté ».

Le Maître du Monde

Pour l’éditorialiste de BFMTV Roland Cayrol, tout cela n’a rien de surprenant : « Emmanuel Macron est à la fois le Maître des horloges et le Maître du Monde, il est l’incréé, l’alpha et l’oméga assis à la droite de Dieu, il est donc logique qu’il puisse accomplir de grandes œuvres sur cette Terre avant de mourir et de ressusciter au 3e jour ». La chaîne entend d’ailleurs consacrer les trois prochains jours à analyser en détail ce nouveau « coup de théâtre politique qui marque une avancée parce que c’est un coup de théâtre ».

Contacté par téléphone, Christophe Castaner a de son côté assuré avoir commencé à comprendre le monde le jour où Emmanuel Macron lui a tendu une action Apple en disant : « Prends, ceci est mon corps ! ».

Publicité
Publicité