Insolite : un journaliste réalise la première interview avec concession

0 Publié le 05/11/2019 par La Rédaction
Image parUSA-Reiseblogger de Pixabay

C’est en interviewant une non-personnalité qu’un journaliste est parvenu à réaliser pour la toute première fois un entretien avec concession. Récit.

Il est exactement 17h32 hier après-midi lorsque prend fin la toute première interview avec concession réalisée par un journaliste. « Un moment historique » selon Francis Place, salarié au Courrier picard, qui précise « ça faisait un moment que cette idée me trottait dans la tête mais je savais pas si j’en serais capable, il a fallu être persévérant, ça n’a pas été facile mais ça y est, je la tiens ! ». C’est en interviewant un passant dans les rues de Beauvais que la magie a soudainement opéré. « J’ai repéré de loin dans la foule un homme qui avait l’air complètement quelconque et qui semblait n’avoir absolument rien d’intéressant à dire » explique Francis Place, avant d’ajouter : « Mais le résultat a dépassé de très loin mes attentes ». « Il parlait avec filtre, sans se livrer, c’était une authentique interview non-vérité ! » s’enthousiasme le journaliste.

Une interview qui fera date

Parmi les phrases les plus banales et sans intérêt prononcée par Rémi Couraud, employé, on retiendra « ouais bof… », « je sais pas trop en fait… » mais surtout « pfff…là vous me posez une colle ». De véritables bribes de chef d’œuvre selon plusieurs spécialistes : « A l’heure où tout le monde donne son avis sur tout, partout et n’importe quand en s’étalant le plus possible sur sa vie privée, cette interview sans révélations où cet homme ne dit rien sur rien constitue un véritable monument » explique Steven H, coach en communication parlée.
Fort de cette expérience et de sa renommée déjà grandissante, Francis Place ne se fixe désormais aucune limite et se dit prêt à sillonner la Picardie, voire, pourquoi pas, réaliser son rêve et devenir correspondant local à Amiens.

Publicité
Publicité