La police libère un homme qui tournait en rond dans un drive-in 6 h d’affilée

0 Publié le 09/12/2019 par La Rédaction
Image par David Mark de Pixabay

Lille – Après 6 heures de cauchemar, un homme a été libéré hier soir de son véhicule par la police après avoir tourné en rond plusieurs heures dans un drive in.

Le cauchemar vécu par Laurent D. qui aura duré plus de 6 heures a pris fin hier à sur le coup de 23h sur le parking d’un célèbre fast-food. Le conducteur venu pour un petit creux s’est retrouvé bloqué sur le drive du restaurant, condamné à tourner en rond sans trouver d’issue. L’homme a semble-t-il été victime d’une acte malveillant d’un petit plaisantin qui avait tout simplement dérobé les panneaux indiquant la sortie, laissant le pauvre conducteur, livré à lui-même, tourner en rond autour du restaurant.

« Tous se déroulait normalement, je venais de récupérer ma commande, j’avais pris quelques minutes pour vérifier que rien n’avait été oublié quand j’ai vu que je repassais plusieurs fois devant le même guichet et que quelque chose clochait » raconte Laurent D. « Au bout de deux heures, j’ai commencé à avoir la tête qui tournait et à vraiment angoisser. Et mes frites étaient devenues froides et molles. Et lorsque j’ai vu que la nuit commençait à tomber, je me suis rendu compte que la situation était vraiment critique et j’ai appelé ma femme pour lui dire que je l’aimais ». Heureusement l’homme a eu les bon réflexes et s’est régulièrement arrêté pour commander de quoi s’hydrater. « Les employés du restaurant m’ont été d’un grand soutien, ils m’encourageaient à chaque passage devant leur guichet, sans eux, je ne sais pas si j’aurais tenu le coup ». L’homme reste philosophe et reconnaît avoir été négligent. « La prochaine fois je serai plus vigilant, je consulterai un plan ou un GPS avant de me m’aventurer dans des endroits inconnus ».

La direction du restaurant a réagi en qualifiant le vol de ses panneaux d’indication d’« actes criminels ». Elle a annoncé avoir déposé une plainte contre x pour mise en danger de la vie d’autrui. « Ce n’est pas la première fois que ce genre d’événement se produit dans la région. Il y a une bande qui sévit depuis quelques mois. Il y a trois semaines, on a réussi à éviter le pire en secourant in-extremis une dizaines de personnes coincées dans un rond-point».

Publicité
Publicité