« La CGT est responsable de la propagation du Coronavirus en France » par Christophe Barbier

0 Publié le 27/01/2020 par La Rédaction
By ActuaLitté - Christophe Barbier - Prix Bristol des Lumières 2015, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46750250

Pendant que le pays fait face au départ d’une crise sanitaire majeure, les Français doivent affronter une menace d’une plus grande ampleur : une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites.

Dans de pareils cas, il est indispensable de ne pas céder à la panique et de procéder en fonction des priorités. L’important est avant tout de trouver un responsable et de le pointer du doigt. Tenez, prenez au hasard la CGT ou les Gilets-Jaunes par exemple dont les rassemblements, qui brassent des milliers de pauvres, présentent un cadre parfait pour le développement d’agents pathogènes et posent des questions.

Alors la CGT fait-elle le jeu du coronavirus ? Dans leur volonté de bloquer le pays, les syndicats, grévistes, bloqueurs ou autres lanceurs de robe ont-ils ouvert la porte à un nouveau fléau ? Aujourd’hui rien ne prouve que la moustache de Philippe Martinez n’est pas un réservoir d’agents pathogènes. Ou que les Gilets-Jaunes ne sont pas l’espèce hôte ayant donné au virus la possibilité de muter. Une CGT qui, en plus d’aimer dévorer les enfants orphelins, ne s’est d’ailleurs toujours pas exprimée pour condamner explicitement l’épidémie de coronavirus. Silence complice !

Dans l’attente de véritables avancées dans les recherches menées par les épidémiologistes, il faut se garder de répondre trop vite à la question « la CGT est-elle responsable ». Quand on sait que les gens pas d’accord ont une forte tendance à postillonner sur leur interlocuteur, on est tenté de penser que oui, la CGT est responsable dans l’arrivée du Coronavirus en France.

Nous attendons, nous observons, nous prenons des mesures de précaution mais surtout nous prenons le risque de devoir affronter le pire, c’est à dire le retour des manifestations sur les Champs-Élysées ou une nouvelle vidéo de Fly Rider

Publicité
Publicité