Selon une étude, 80% des armoires sont bien des portails inter-dimensionnels vers des mondes magiques

0 Publié le 25/02/2020 par La Rédaction
Image par Jazella de Pixabay Image par Genty de Pixabay

Le syndicat des fabricants de meubles a lancé une alerte globale concernant les armoires et commodes en vente en ce moment dans l’Hexagone. D’après lui, près de 80% des armoires seraient ainsi des portails inter-dimensionnels qui mèneraient vers une foultitude de mondes fantastiques parallèles. Reportage.

Et de citer l’exemple le plus récent, celui de Mattéo, 8 ans. Alors qu’il voulait se cacher dans l’armoire de sa maman, il a soudainement été aspiré dans un monde merveilleux et médiéval dans lequel il a dû durement ferrailler pour sauver le royaume de Moundamia contre le méchant Askanart et délivrer ainsi la princesse héritière Louela. « Il a 8 ans ! » s’insurge sa maman. « Et à 8 ans on ne combat des Oslorhs ou des Orcs des prairies ! On va l’école ! » explique-t-elle, soulignant que le fabricant de meubles aurait dû vérifier au sortir de l’usine que personne ne courait de dangers en entrant dans l’armoire.

Le géant du meuble Ikéa a ainsi dû retirer dans l’urgence une dizaine d’armoires qui menaient à près d’une vingtaine de mondes parallèles différents. Selon une enquête, ce sont près de 400 personnes qui ont été amenées au cours de l’année écoulée à affronter les Forces du Mal dans ces mondes parallèles. Un chiffre en hausse par rapport à l’année d’avant. « J’allais prendre une chemise et je me suis retrouvée à combattre trois mois contre les Moshahars dans les plaines désolées de la Grandavilad » explique Juliette. Par chance, elle a vaincu le méchant roi Shmolek en combat singulier et rendu leur liberté aux peuples de la Gazioa. « Mais j’ai raté un entretien important dans la vraie vie, et en plus j’ai oublié de m’actualiser auprès de Pôle Emploi » regrette-t-elle.

Une nouvelle notice sera désormais affichée sur l’entrée de toutes les armoires, soulignant le risque potentiel d’être aspiré dans un monde magique et de devoir accomplir des quêtes surhumaines. Une initiative rejetée pour sa part par le Haut Conseil des Mondes Magiques des Armoires qui craint rétrospectivement une baisse significative du nombre de héros susceptibles de les sauver des Forces du Mal.

L’Atlas GORAFI des Régions de France en vente partout

Publicité
Publicité