« Journal de confinement premium #2 » par Jean-François Buissière, Président du Gorafi News Network

0 Publié le 27/03/2020 par La Rédaction
Jean-François Buissière, homme de vision et d'autorité

Quelques notes d’espérance pour donner du courage et de la hauteur de vue à nos lecteurs.

Samedi dimanche

Rien de très intéressant à signaler, la plupart des places boursières étant fermées.

Lundi
J’ai mis en place un système de drones qui surveillent le voisinage immédiat, avec un bonus avec la police locale pour chaque voisin dénoncé. Pour éviter tous risques sanitaires, j’ai aussi demandé et obtenu le déplacement de l’hôpital qui était situé à 40 kilomètres de chez moi. On est jamais trop prudent. Avec mes amis actionnaires, nous passons nos journées en visioconférence à spéculer sur les cours des médicaments, même si nous réalisons que la situation est grave. En effet, les cours du pétrole sont toujours très bas et ils nous empêchent vraiment de profiter du moment présent.

Mardi
Mon médecin m’a conseillé de bouger pour éviter de rester trop statique et de varier mes journées. J’ai donc décidé de faire chacune de mes visioconférences à l’arrière de ma Jeep tout-terrain conduite à vive allure par mon chauffeur que j’ai réquisitionné exprès. Tous les deux, nous traversons les villages confinés sans jamais risquer de heurter quelqu’un. Dans tous les cas, si jamais nous avions un accident, j’ai en ma possession une attestation signée des mains de mon ami Christophe Castaner. Quant à l’accidenté, quelle serait sa raison vitale pour s’être jeté de la sorte sous mes roues!

Mercredi
Avec mes amis, nous avons trouvé un nouveau jeu, nous spéculons sur les stocks d’antipalédui.. antipali..antipuri.. antipaludiques. C’est très drôle et très fun ! Une saine occupation qui nous permet d’oublier la situation dramatique dans laquelle le pays est plongé depuis des jours. Parfois, Charles n’hésite pas à nous rappeler ce qui se passe au dehors, sur un ton grave. Puis nous éclatons de rire en nous rappelant que nous ne sommes pas de ceux qui seront envoyés au contact des malades ! Sacré Charles, toujours un bon mot pour rire !

Jeudi
Charles est tombé malade, sans doute ce virus. Depuis hier, il a le nez qui coule. Nous sommes inquiets. Nous prenons de ses nouvelles régulièrement. Il a été rapidement pris en charge par sa clinique personnelle. Les médecins sont optimistes, il devrait sans sortir sans dommages. Soulagement. Dans cette épreuve, nous devons nous serrer les coudes. J’ai personnellement fait don de mes actions Eurotunnel à Charles pour lui montrer ma totale solidarité. Il a bien ri quand il l’a découvert !

Vendredi
J’apprends que mon ami le président du MEDEF fait des allers retours entre Paris et sa résidence secondaire de confinement en voiture. Quel idiot ! Depuis le début je fais pareil mais en jet privé ! Quelle idée de perdre autant de temps, même s’il n’y a plus de bouchons ! Je trouve par ailleurs que les couchers de soleil parisien ont perdu de leur beauté, sans ce nuage de pollution automobile si agréable, si dense, si toxique, qui recouvrait jadis la capitale. Vivement le retour rapide de ces jours bénis.

Jean-François Buissière, président du Gorafi News Network

Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir ! en versant l’intégralité de votre PEL sur notre Paypal.





Publicité
Publicité