Connect with us

Sciences

Selon une étude, l’eau ça mouille

Des scientifiques d’Harvard et du CNRS sont arrivés à cette conclusion après 8 années de tests en laboratoire qui permettent aujourd’hui de valider l’hypothèse d’humidification totale ou partielle en cas de contact prolongé avec une substance liquide ou assimilée.

Published

on

Le produit communément appelé « eau » ou « flotte » ou « liquide » pourrait créer une sensation dite de « mouillotage » ou « truc chelou au bout des doigts » quasi instantanément lors de son contact avec les pores de la peau. « Cela dépend de la vitesse de connexion nerveuse avec votre cerveau qui peut aller de très très vite à super méga vite en fonction des individus que nous avons étudiés » explique Charlie Rhuis qui a dirigé l’étude pendant des années. Il souligne qu’il a fallu de nombreux tests en laboratoire ainsi que des simulations très développées pour enfin arriver à de pareilles conclusions stupides.

Mais avec ces résultats étonnants s’est posée la question de comment apporter cette information au public sans créer de panique. « On sait le choc que cela peut produire, les conséquences, la remise en question du quotidien de milliers de personnes, demain les gens vont se lever avec cette pensée que l’eau peut mouiller, à tout moment, que cela peut leur arriver, demain, ou dans dix ans » explique Anna Truscat, qui bien qu’étant surdiplômeée a été réduite à apporter le café aux deux responsables scientifiques pendant deux ans. « On va briser un tabou. Dans ce genre de cas, on pense à Galilée, Archimède, ou le petit Gregory. On se sent petit. Combien de sucres ? » ajoute-t-elle en remplissant de café les tasses de son équipe payée 25% de plus qu’elle.

Le reste de l’équipe se dit d’ailleurs certaine que les dites conclusions ne feront pas plaisir à tout le monde. Lulu Castel qui a codirigé l’équipe française s’attend à des polémiques sur leurs résultats et des critiques sur leur méthode d’enquête. « Évidemment il y aura des gens qui vont se croire plus intelligents que d’autres, vont crier à la fake news, mais l’eau mouille, il faut se rendre à l’évidence, c’est la science » souligne-t-il. Les travaux ont-ils cependant suivi tous les protocoles de recherches ? Et si l’eau ne mouillait pas tant que ça ? Si elle ne mouillait qu’à seulement 35% ? Ou 50% « Mais tous nos travaux sont accessibles au grand public, mais nous sommes certains à 99% que dans la totalité des cas, l’eau mouille, c’est une évidence, il faut que les gens le sachent avant qu’il ne soit trop tard !».

L’équipe de scientifiques est par ailleurs retournée immédiatement en laboratoire pour s’atteler à sa prochaine phase de recherches approfondies pour enfin apporter une réponse définitive pour savoir si le feu ça brûle.


Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir !


Bouton Faites un don avec PayPal

Ou Via OkPal avec notre partenaire Ulule

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement