De nombreux journaux continuent étrangement de ne pas parler de l’affaire Depardieu

26 Publié le 07/01/2013 par La Rédaction

France – Étrange phénomène noté depuis plusieurs jours en France. Alors que les médias se sont emparés de l’affaire Gérard Depardieu et de son départ en Russie, de nombreux journaux et revues préfèrent ne pas traiter l’information, voire ignorent totalement les évènements, à la grande surprise de leurs lecteurs. Reportage

France – Étrange phénomène noté depuis plusieurs jours en France. Alors que les médias se sont emparés de l’affaire Gérard Depardieu et de son départ en Russie, de nombreux journaux et revues préfèrent ne pas traiter l’information, voire ignorent totalement les évènements, à la grande surprise de leurs lecteurs. Reportage

Une volonté de rester en dehors de la meute ?

Depuis plusieurs jours, la polémique autour de l’affaire Gérard Depardieu et de sa possible citoyenneté russe est au cœur de l’actualité. Magazines et journaux ont bouleversé leurs publications, ouvert leurs colonnes. Éditorialistes et analystes se succèdent à l’écran. Pourtant, il existe encore des publications et des journaux qui ont refusé courageusement de rejoindre la meute. Exemple en Bretagne, avec le Navigateur Breton, revue trimestrielle traitant essentiellement de la voile et qui, à la grande surprise de ses lecteurs, ne consacre aucune ligne à l’affaire Depardieu.

« C’est courageux de leur part, il est vrai qu’on arrive à un point de saturation extrême ces derniers jours » explique Jean-Luc, un lecteur assidu de cette revue depuis des années. «J’ai d’abord cru à une erreur, j’ai longuement relu leur sommaire, mais il n’y a aucune référence à l’affaire Gérard Depardieu. Peut-être une erreur informatique? Je ne sais pas, je suis assez surpris ». Le directeur de la revue Navigateur Breton Yvan Le Kerloch défend sa ligne éditoriale. « Nous sommes une revue consacrée à la voile, la plaisance, il n’y avait aucune raison de parler de Gérard Depardieu. Nos journalistes étaient tous d’accord avec ça ».

Autre exemple, l’hebdomadaire De Particulier à Particulier, spécialisé dans l’immobilier et les petites annonces. L’édition de mercredi prochain ne devrait peu ou pas contenir d’article lié à l’exil de l’acteur russe. « Nous éditons essentiellement des petites annonces, je ne vois pas en quoi une telle affaire pourrait intéresser nos lecteurs » a tenté de se défendre le directeur de la rédaction, joint par le Gorafi et visiblement mal à l’aise.

D’autres publications ont annoncé elles aussi qu’elles ne changeraient pas leurs habitudes. Ainsi « le Journal de Mickey » et « Rustica » n’aborderont pas l’affaire. Plus étonnant, « Le Point » ne consacrera pas sa prochaine une à la polémique en cours. « Nous avons un dossier immobilier que nous avons déjà repoussé plusieurs fois » se justifie Franz Olivier Giesbert. Les lecteurs accepteront-ils cette excuse ? Réponse dans les kiosques.

Le Gorafi

Illustration :  EdStock / iStock

Publicité
Publicité