Les députés PS hésitent sur les tout derniers mots du texte de loi du mariage pour tous

22 Publié le 29/01/2013 par La Rédaction

Paris – Intenses débats en perspective autour du texte final sur le mariage pour tous. Outre l’obstruction des députés UMP, la majorité se divise sur les derniers mots qui vont conclure le texte de loi, des derniers mots qui doivent souligner l’importance du texte et son message. Plusieurs députés ont déjà annoncé leurs idées et vont les présenter par amendements. Analyse.

Paris – Intenses débats en perspective autour du texte final sur le mariage pour tous. Outre l’obstruction des députés UMP, la majorité se divise sur les derniers mots qui vont conclure le texte de loi, des derniers mots qui doivent souligner l’importance du texte et son message. Plusieurs députés ont déjà annoncé leurs idées et vont les présenter par amendements. Analyse.

Intenses tractations en coulisses

Alors que les débats autour du texte sur le mariage pour tous commencent aujourd’hui à l’Assemblée Nationale, les discussions s’annoncent passionnées. Après les obstructions des députés UMP – plus de 5 000 – c’est au tour des députés PS de se faire entendre. Selon eux, le texte de loi manque de punch dans sa conclusion. « C’est un texte historique, symbolique, sa conclusion doit l’être tout autant » explique  Erwann Binet, rapporteur du texte. Selon lui, la profondeur de ces derniers mots aidera le texte et ajoutera même à son côté historique. « Pensons un peu aux générations futures quand ils étudieront ce texte, on ne peut pas se contenter de mettre un point final, c’est absurde. Au contraire, il faut terminer sur une phrase choc».

D’intenses tractations ont donc lieu entre différents groupes de députés de la majorité. Pour certains, il faut une phrase courte. Selon plusieurs parlementaires, l’idée qui fait consensus et qui pourrait être retenue est un « Ça, c’est fait » : « Nous sommes nombreux à défendre ces mots. Ils sont clairs, ils sont énergiques, ils montrent la voie » explique Jean-Jacques Urvoas .Certains jeunes conseillers ont même avancé des phrases résolument jeunes comme « Deal with it » ou « Fuck Yeah ». D’autres suggèrent un smiley – ou émoticône – comme “;-)” ou “\o/ », moins agressif et plus fédérateur.

Dans l’immédiat, rien ne garantit que le Conseil constitutionnel validera une telle idée, mais les partisans rappellent à toutes fins utiles que le texte de loi du PACS voté en 1999 se concluait par un vibrant « Just Do It ».

Le Gorafi

Publicité
Publicité

22 avis éclairés

133

Christine Bottin 09/02/2013

Il paraît que « In your face ! » a été retenu en conseil restreint ce matin.

143

Paul Itique 05/02/2013

et pourquoi pas « AMEN », tout simplement !
après tout, ce serait ainsi une caution religieuse…
et puis ça ouvrirait ensuite vers le débat pour le mariage religieux pour tous !!!
double impact.
AMEN, c’est à la fois un mot qui ferme la discussion et qui ouvre le débat.

Moi je trouve ça pas mal.

130

Sasquatch 02/02/2013

On pourrait conclure d’un traditionnel « et ce sera justice. » au moins ça sera clair. Et puis on ne conclut pas un projet de loi par une adresse aux opposants.. ou alors tant qu’à faire, on conclut par « dans vos culs les gros réacs, dans ton cul Guaino mon con, dans ton cul Copé ma couille, le pays avance quitte à vous rouler sur la gueule, deal with it, suckers. »

136

Mr Pipeau 31/01/2013

Les députés PS complètement dépités auraient proposé : « Gros Bisous ». Erwann Binet, le rapporteur du texte propose quant à lui un simple « Bisous », avant de conclure : « C’est mon dernier mot ».

    135

    Ricardo Pastaga y Bourbon 02/02/2013

    Au sein du PS, ça a quand-même généré la naissance d’un courant contestataire, en vue du prochain congrès, de la part de ceux qui ne voulaient pas de pluriel à Bisou ! D’autres menacent d’en faire autant si l’orthographe de ce pluriel continue d’être piétiné.

134

François T 29/01/2013

Je préfère : « merde à celui qui le lira », comme à la fin du texte de la constitution française. C’est ancien, certes, mais c’est plus classe que ces termes anglais. Restons classique.

    138

    Ricardo Pastaga y Bourbon 02/02/2013

    En parlant de ça, moi ça m’a toujours gêné qu’on utilise pour la fin de la Constitution de 1958 la même phrase qu’à la fin des Dix Commandements.

127

Shalom de St Prieur Mgané Bin Salam 29/01/2013

Suite à ce genre de discussion un groupe de députés PS dissident on créé le groupe R-PS et proposerait de reprendre les mots d’un certain groupe de Rap-Acoustique-Techno-Métal (RATM) qui disait simplement : « Fuck You I won’t do what you told me »
Ça me paraît plutôt correct…

140

Redhead 29/01/2013

Je pensais à « Bisous ».

155

Doc No problem 29/01/2013

« Just Fuck it » serait plus approprié non?

130

commodore staff 29/01/2013

perso je conclurais par un « on as reussi a faire une priorite inutile au lieu de s’occuper de vrais problemes » on pour faire court « on vous a nique »

155

AHC 29/01/2013

« mer il et fou »

voire « maire il et fou »

    133

    Capet 08/04/2013

    Malheureusement on ne pourra pas dire « Mère, il et fou! » si j’ai bien compris 🙁

130

Pollux 29/01/2013

« Haters gonna hate » c’était pas mal.

146

Juju 29/01/2013

J’aurais pour ma part glissé un « U mad? »

141

Lténimahu 29/01/2013

Moi j’vote pour « Dans l’cul Lulu ».

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *