Un chauffeur de bus acclamé par ses passagers après un trajet sans altercation

26 Publié le 14/08/2013 par La Rédaction

C’est le genre d’anecdote qui illumine la journée. Hier soir, à bord du bus n°178 qui relie La Défense à Villeneuve la Garenne, un événement pour le moins positif s’est déroulé. A la surprise générale, les quelques minutes de parcours à travers les Hauts-de-Seine se sont déroulées sans le moindre incident entre le conducteur du bus concerné et les passagers présents à bord. Une performance rare pour le chauffeur qui s’est vu attribuer la reconnaissance des usagers en arrivant à destination, apportant ainsi une touche d’espoir dans le dur milieu des transports en commun. Récit.

C’est le genre d’anecdote qui illumine une journée. Hier soir, à bord du bus n°178 qui relie La Défense à Villeneuve la Garenne, un événement pour le moins positif s’est déroulé. A la surprise générale, les quelques minutes de parcours à travers les Hauts-de-Seine se sont déroulées sans le moindre incident entre le conducteur du bus concerné et les passagers présents à bord. Une performance rare pour le chauffeur qui s’est vu attribuer la reconnaissance des usagers en arrivant à destination, apportant ainsi une touche d’espoir dans le dur milieu des transports en commun. Récit.

Un sans faute

Son nom : Ahmed Rouissi. Son âge : 32 ans. Son exploit : avoir conduit son bus en évitant tout type d’altercation avec les personnes montées à bord. Tout débute à 19h14 hier à la station de bus du quartier de La Défense. Ahmed démarre son véhicule comme il le fait plusieurs fois par jour et prend la direction de Villeneuve la Garenne où sa course doit se terminer. A bord du 178, une douzaine de personnes qui rentrent chez elles essentiellement. Le bus roule et très vite les passagers sentent que quelque chose d’étrange se passe : « Au bout de 2-3 kilomètres, j’me suis dit que c’était inhabituel. Le chauffeur ne s’était embrouillé avec personne. J’ai attendu un peu en me disant que ça allait éclater plus tard », raconte Philippe présent à bord.

Mais rien ne se passe. Ahmed circule en toute tranquillité évitant les incivilités que ce soit avec ses propres passagers ou avec les automobilistes sur la route. Liliane est montée dans le bus d’Ahmed à Asnières, elle témoigne : « C’était vraiment bizarre. Normalement il y a toujours comme une tension à bord. Les gens sont fatigués, irritables, certains n’avancent pas dans l’allée principale et quasi systématiquement le chauffeur du bus finit par s’engueuler avec l’un d’entre eux. Mais là rien. »

Les minutes passent et les kilomètres défilent et toujours aucun imprévu néfaste ne vient parasiter le trajet du 178 qui finit comme prévu place Paul Herbé à Villeneuve la Garenne. Une fois arrivés à destination, l’ensemble des usagers se met à applaudir et à ovationner Ahmed pour son attitude aussi rare qu’exemplaire comme nous l’explique Philippe : « Tout le monde s’est mis à le féliciter, même des gens qui étaient censés descendre avant mais qui sont quand même restés jusqu’au bout pour voir comment ça allait se terminer. C’était vraiment beau comme moment. C’était plein d’émotion. »

Tenter de reproduire l’exploit

Très vite après cette action d’éclat, l’information remonte à la direction de la RATP qui affirme réfléchir à une promotion interne pour Ahmed le chauffeur. Interrogé par le Gorafi, ce dernier conserve malgré tout une solide humilité, propre aux grands hommes : « J’ai juste fait mon job. J’ai conduit le bus où il devait aller c’est tout. J’ai simplement eu de la chance que rien de spécial ne se passe en route. Si quelqu’un était monté par l’arrière ou avait tenté de frauder, peut-être que ça ne se serait pas déroulé de la même manière. Mais je vais faire mon possible pour refaire un trajet sans problème demain, si la chance veut bien monter à bord comme hier. »

La Rédaction

Publicité
Publicité