Une tribu amazonienne estime que la civilisation n’est pas assez évoluée pour tenter d’entrer en contact

64 Publié le 14/01/2014 par La Rédaction

Brésil – Une des dernières tribus d’Amazonie a refusé, par l’intermédiaire de son chef, d’entrer en contact ou de commencer des relations avec la civilisation. Selon lui, la civilisation ne serait pas encore totalement évoluée ou prête à accueillir ce genre de changement. Reportage.

Cette tribu, située dans un recoin des derniers pans sauvages de la forêt amazonienne, a fait le choix de ne pas entrer en communication avec la civilisation. « C’est prématuré » a estimé Hujimma, chef indigène lors d’une conférence de presse. « C’est toujours très difficile d’entrer en contact avec une civilisation jusque là inconnue, nous avons pesé le pour et le contre et d’après ce que nous avons vu, nous pensons qu’elle n’est pas encore assez évoluée ».

Selon le chef, les conséquences pourraient être néfastes si les premiers contacts se passaient mal. « Une telle découverte pourrait amener trop de changements dans la civilisation, posons-nous la question de savoir si nous le voulons vraiment », a-t-il déclaré, refusant de devoir porter le poids de cette responsabilité. « Nous allons rester à l’écart, la préserver et voir comment elle va évoluer, cela va être passionnant » ajoute-t-il. « L’Histoire nous a toujours prouvé que lorsque deux civilisations entrent en contact, la moins évoluée disparaît très vite ».

Selon lui, cette civilisation aurait encore de nombreux problèmes internes à régler, à la fois raciaux, sexistes et financiers. « On serait tenté d’agir, de dire : regardez comment il faut faire! Mais la vérité est qu’il faut que les gens apprennent par eux-mêmes » ajoute-t-il, précisant que toute intervention extérieure pourrait causer de trop nombreux dommages à cette civilisation primaire, originelle,  vieille de plusieurs millénaires.

La Rédaction

Photo:  Ammit / iStock

Publicité
Publicité