Samsung dépose le brevet du concept du brevet et exige d’Apple cinq cent milliards de dollars

125 Publié le 11/03/2014 par La Rédaction

Seoul – Coup de théâtre dans la guerre entre Apple et Samsung. Cette fois, c’est le géant coréen qui affirme dans un communiqué être désormais possesseur du brevet du concept de brevet et demande d’Apple un paiement immédiat de cinq cent milliards de dollars de droits. Reportage.

Le coup risque d’être dur pour la firme à la pomme qui pensait avoir remporté une bataille avec la condamnation récente de Samsung pour une violation de brevet à hauteur de 930 millions de dollars. Selon les premières informations, les avocats de la société coréenne se sont plongés dans les archives des dépôts de brevets et ont constaté avec surprise qu’il n’existait pas clairement d’un brevet sur le concept de brevet, un oubli qu’ils se sont empressés de remplir. « Nous avons fait notre dépôt de concept de brevet de manière tout à fait légale, il n’y a strictement aucune manœuvre derrière ou de sous-entendu financier » assure Kim-Sun Geul, porte-parole de Samsung avant de demander à Apple de régler au plus vite près de 500 milliards de dollars, une somme équivalent à la totalité des brevets déposés.

Techniciens et avocats ont ainsi mis plusieurs semaines avant d’arriver à la rédaction définitive du brevet sur le concept du brevet. Ils ont ainsi rencontré un souci qu’ils n’avaient jamais rencontré auparavant. « C’est la première fois que nous devions créer quelque chose de totalement original, sans pour cela emprunter ou inspirer indirectement ou involontairement » souligne le porte-parole qui a tenu à féliciter son équipe. « D’ordinaire, vous partez de quelque chose d’existant. Et puis vous l’adapter. Mais là il n’y avait rien, il a fallu tout créer, c’était très nouveau » affirme un cadre qui espère retenter l’expérience d’une création originale dans d’autres domaines, comme l’électronique ou les nouvelles technologies.

Du côté d’Apple on reste cependant circonspect et la menace de cette amende record ne semble pas vraiment effrayer la société de Steve Jobs. Celle-ci a en effet annoncé pour sa part avoir déposé ce matin plusieurs brevets et serait donc maintenant propriétaire du brevet sur le concept de copie et celui de la contrefaçon.

Publicité
Publicité