Le pull de Noël en kevlar toujours numéro un des ventes

136 Publié le 27/11/2015 par La Rédaction

Alors que la vie reprend lentement son cours après les attentats du 13 novembre, les Français osent à nouveau fréquenter des lieux publics afin de se plier au rituel consuméristo-capitaliste des achats de Noël.

 

Et force est de constater que l’article-phare de cette année reflète lourdement l’actualité mortifère de ces derniers mois : le traditionnel pull de Noël, reconnaissable entre mille avec son apparence « fait main » et ses motifs douteux, vient en effet de subir une retouche en bonne et due forme.

En conserver l’esprit tout en ajoutant une protection efficace contre des munitions de moyen et gros calibre

Ajout de plaque en céramique balistique sur le thorax et l’abdomen, renfort en kevlar et téflon sur les flancs et le dos, le tout apposé sur des fibres de polyéthylène haute résistance… « C’est un classique indémodable que l’on revisite », explique-t-on chez La Redoute. « Notre principal souci a été d’en conserver l’esprit tout en ajoutant une protection efficace contre des munitions de moyen et gros calibre ».

L’enseigne assure qu’il ne s’agit pas que d’une vulgaire superposition de matériaux bruts, eux-mêmes puisés dans les meilleurs arsenaux de France : le ressenti original de la laine rêche qui gratte au col a pu être conservé par addition d’une couche de paillasson, « une trouvaille 100% originale ».

Des petits flocons de neiges cousus en fil de plomb ignifugé

Mais c’est au niveau des motifs et broderies que le savoir-français montre l’étendue de son ingéniosité. Un petite PME du Finistère, spécialisée dans la pose de câbles sous-marins, a même pu y trouver un second souffle. « Nous offrons la couture en fil de plomb ignifugé de toute l’iconographie traditionnelle du pull de Noël ringard », confie Hervé Flocard, directeur adjoint. « Le cerf, le traîneau, la petite feuille de houx, les flocon de neige, et même le sucre d’orge ».

Dans le contexte d’exaltation patriotique actuel, l’arrivée de ce produit au « made in France » revendiqué promet une déferlante qui devrait ravir petits et grands – tout en rappelant à ceux qui en doutaient que nous vivons dans une époque éminemment sombre et anxiogène.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité