SANTE – Un quart d’heure de jogging dans Paris ferait perdre 8 ans d’espérance de vie

36 Publié le 10/02/2016 par La Rédaction

Les chiffres avancés ont de quoi faire froid dans le dos. Des chercheurs du CNRS affirment que courir ou pratiquer toute autre activité physique dans la capitale pendant quinze minutes réduirait l’espérance de vie de huit ans.

 

Une étude dans laquelle les chercheurs n’ont pas hésité à employer le terme de « comportement suicidaire » pour qualifier la course à pied puisque l’espérance de vie tomberait à six minutes pour ceux qui pratiquent le jogging le long du périphérique. Un ton alarmiste qui colle avec celui d’une équipe finlandaise qui affirmait dans des travaux publiés le mois dernier que la réduction de l’espérance de vie ferait courir un risque majeur pour la santé de celui qui la subit.

Bien plus qu’un simple pamphlet contre le jogging, l’étude met aussi en cause la mauvaise qualité de l’air mais surtout l’encombrement du parc des Buttes-Chaumont qui forcerait les joggers à courir en sous-régime. Les chercheurs invitent les personnes à risque, comme celles qui présentent des troubles respiratoires chroniques, à éviter de pratiquer toute activité physique dans Paris, voire à éviter toute activité respiratoire en cas de pic de pollution.

Les chercheurs l’affirment, il existe des alternatives pour ralentir le rythme de réduction de l’espérance de vie. Selon eux, rester chez soi à fumer une cigarette réduirait par exemple deux fois moins l’espérance de vie que quinze minutes de footing dans Paris. À méditer.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité