5 témoignages de personnes qui ont soutenu la collecte du Gorafi

24 Publié le 12/04/2016 par La Rédaction

La collecte de soutien au Gorafi a changé des milliers de personnes à travers le monde, retour sur les témoignages les plus intéressants et que nous avons achetés à bon prix.

 

Michel, 31 ans

« Quand j’ai su que le Gorafi cherchait des soutiens financiers, j’ai tout de suite foncé. Cela fait des années que j’essaye en vain de leur donner mon argent, par tous les moyens. Je leur envoyais des chèques, des virements, ils refusaient tout le temps. Aujourd’hui, grâce à leur collecte, j’ai pu leur donner enfin la totalité de mon argent ainsi que l’hypothèque sur ma maison, et un poumon qu’ils pourront revendre à bon prix. »

Adeline, 42 ans

« Depuis que j’ai donné de l’argent au Gorafi, il s’est passé quelque chose de très beau. La totalité de mes êtres aimés sont revenus. Ce n’était pas dans les contreparties, mais ça a fonctionné. Ils sont tous revenus, tous les hommes et femmes qui m’avaient quittée depuis des années, depuis le collège, le lycée, la fac. Certains sont décédés et sont revenus quand même, cela créé une certaine confusion mais c’est encore plus beau. Seul inconvénient, je vis dans un 35m² et on est un peu à l’étroit à 25 personnes. Je vais demander au Gorafi s’ils peuvent monter une collecte pour m’aider ».

Ahmed, 25 ans

« Quand j’étais sur la route entre la Turquie et la Syrie avec les autres réfugiés, nous lisions le Gorafi tout le temps sur nos ordinateurs et applis. Quand notre bateau a coulé en pleine Mer Egée à cause d’une forte tempête, nous nous sommes servis de plusieurs volumes de L’Année du Gorafi pour colmater les brèches. Puis quand nous avons eu froid sur les routes de Macédoine, nous nous sommes chauffés en brûlant des pages, à contrecœur. Enfin, quand la police hongroise nous a chargés, nous avons riposté en leur jetant nos derniers exemplaires du Gorafi. »

Henri, 41 ans

« Moi, je n’ai rien donné au Gorafi, je ne connais pas ce site, je l’ai expliqué à la personne qui m’a posé la question, mais j’ai accepté de répondre. C’est que, vous voyez, je ne reçois pas beaucoup d’appels, vous savez, depuis que j’ai reçu cette injonction de ne plus m’approcher des écoles. C’était il y a longtemps, j’ai payé ma dette à la société mais la solitude me pèse un peu et la voix de la jeune fille au téléphone était très agréable, alors j’ai répondu. D’ailleurs je… »

Vincent, 64 ans

« Je trouve le Gorafi formidable. Il faut des sites courageux comme celui-ci, avec des mots et des lettres, c’est formidable, c’est très bien écrit, je vous le dis, c’est formidable. Mais ce que j’aime le plus, c’est qu’ils sont très pertinents, c’est formidable. Avec Cyril, des fois, dans le bureau, on se dit « le Gorafi c’est formidable, il faut faire quelque chose avec eux ». Et puis, je me rappelle aussi ,qu’ils veulent nous racheter, c’est formidable. Mais c’est non ».

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité