Pierre Gattaz accusé d’avoir utilisé un chômeur afin de caler l’étagère de son bureau

49 Publié le 07/06/2016 par La Rédaction
Peter_visual/iStock

L’information est parue hier matin dans les colonnes de nos confrères de “Libération”. Le président du Médef, Pierre Gattaz, aurait utilisé un chômeur de longue durée afin de caler l’étagère bancale de son bureau en la faisant reposer sur sa cage thoracique.

 

Contacté par la rédaction du Gorafi, M. Gattaz a reconnu les faits mais avoue ne pas comprendre l’agitation médiatique autour de cette affaire. « Mon étagère IKEA était branlante, mes livres auraient pu tomber sur n’importe qui, c’était une question de sécurité. »

Le groupe IKEA a rapidement présenté ses excuses au président du Médef pour l’instabilité de son étagère et annoncé le licenciement de ses manutentionnaires impliqués d’une façon ou d’une autre dans la détérioration du matériel. « Il est vrai que nous ne savons pas ce que nos employés ont fait exactement mais, j’en suis convaincu, eux sauront pourquoi ils sont punis » a déclaré le PDG d’IKEA France.

Une bonne idée pour créer de l’emploi

Le ministre de l’économie a dénoncé une pratique « délictuelle », M. Gattaz, après avoir rémunéré le chômeur au noir, a tenu des propos plus nuancés. « 72 % des Francais se plaignent de meubles instables. C’est peut-être une piste pour créer de l’emploi. Il faut y réfléchir mais dans un cadre légal fiscalement responsable ! »

Publicité
Publicité