Ce qu’il fallait retenir du premier débat présidentiel avec 11 candidats

49 Publié le 05/04/2017 par La Rédaction
© Twitter / YOANNUSAI
© Twitter / YOANNUSAI

Subjugués par le discours de révolte de Philippe Poutou, tous les candidats s’unissent pour fonder une nouvelle Internationale

Jean-Luc Mélenchon ne répond à la question pour se présenter et se contente de plier des barres de fer tout en fixant Marine Le Pen

Jacques Cheminade : « Je propose qu’on aille tous vivre sous la mer »

Emmanuel Macron en larmes après les critiques sur le travail de Poutou : « Arrêtez de dire du mal du travail, c’est faux ! »

Manuel Valls tente de distraire Benoît Hamon en pointant sur son visage un laser

Emmanuel Macron menace de quitter le plateau si Nathalie Arthaud continue de critiquer la notion travail

Marine Le Pen stoppée par la sécurité alors qu’elle brandissait un nouveau graphique sur papier

Un membre du cabinet noir passe discrètement derrière le pupitre de François Fillon pour placer un coussin péteur

Les figurants postés derrière Benoît Hamon autorisés à partir avant la fin du débat

Effrayé par les propos sur les banques de Philippe Poutou, Emmanuel Macron se réfugie entre les deux journalistes animatrices

#FactChecking #Asselineau Ce ne sont pas les paroles d’un proverbe chinois mais les paroles d’une chanson de Alliage.

Nouveau dicton chinois de François Asselineau : « Le lion ne s’associe pas avec le cafard! ! »

Emmanuel Macron cite les paroles de « D’Où l’On Vient » de La Fouine (2011)

Jacques Cheminade : « On a coutume de dire que la vie est dure, moi je me bats pour le futur, quelle aventure ! »

François Fillon autorisé à faire passer un chapeau dans l’assistance pendant la coupure pub

En plein débat, François Fillon annonce à son tour son ralliement à Emmanuel Macron

Tout en s’expliquant, Benoît Hamon esquive discrètement un nunchaku lancé par Manuel Valls

Égalité du temps de parole : le candidat le plus bavard devra répondre en fin d’émission à des questions de Christine Angot

Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron annoncent leur ralliement à Philippe Poutou

Marine Le Pen : « Je suis persécutée, on a même refusé à Florian Philippot de venir plus de quatre fois par semaine sur BFM »

François Fillon affirme qu’il s’agit d’une méprise et que c’est en fait un homonyme qui est poursuivi depuis le début

Pour se relaxer entre deux interventions, Philippe Poutou enlève ses chaussures et met les pieds sur son pupitre

Trois agents de sécurité seront chargés d’empêcher Marine Le Pen de parler jusqu’à la fin du débat

Emmanuel Macron a reçu l’autorisation d’être remplacé pour la fin du débat par son effigie en carton grandeur nature

Subjugués par le discours de révolte de Philippe Poutou, tous les candidats s’unissent pour fonder une nouvelle Internationale

François Asselineau : « En guise de conclusion, je voudrais citer l’alinéa 12 du paragraphe 4 du traité de Chicago d’avril 1978 »

Conclusion : Emmanuel Macron annonce que tous les candidats présents ce soir pourront postuler au poste de Premier ministre

Fin du débat : François Fillon rend son costume à Robert Bourgi avant de quitter les studios

Publicité

49 avis éclairés

51

Philap 06/04/2017

Ce que j’en retiens: 11 c’est pas assez, il en manque encore plein pour faire un programme digne de ce nom.

42

JPH 05/04/2017

Très rigolo !
Vu Jean-Jacques Bourdin qui interroge François Fillon. Le délinquant déclare : « Si j’avais le moindre doute sur ma culpabilité, je ne serai pas candidat à l’élection présidentielle. »
Coupable ou innocent il n’a en principe aucun doute parce que s’il en avait ça indiquerait qu’en plus d’être malhonnête il est gâteux !

    46

    Gros Tonio 06/04/2017

    Bourdin se présente ???

34

Udet 05/04/2017

En tout cas, la Ferrari avait une super tenue de Ruth.

63

ribouldingue 05/04/2017

Jamais un tel désordre n’avait été enregistré dans un débat présidentiel télévisé. Les journalistes en sont toutes retournées. On ne s’entendait plus, dit l’une. Tandis que l’autre journaliste, encore sous prozac, se remettait tout doucement de ce chaos. Chacun parlait dans son coin. De plus, ils parlaient tous en même temps. Pendant un moment, dit l’une, on a même vu Philippe Poutou énervé, monter sur son pupitre, sortir sa trompe, et dire à Marine Lepen, suce c’est du belge. Choquée, mais pas démontée pour autant, la petite sœur des pauvres se débattait pour ouvrir des crèches à cochons dans le hall de toutes les mairies, pour célébrer la fête de la cochonnaille. Jean-Luc Melenchon a vu tout rouge en criant comme un forcené sur la madone du saucisson; «vous nous emmerdez avec vos gorets!» Jacques Cheminade était en contact avec les petits hommes verts. François Fillon nous a régalé avec quelques bonnes raffarinades. Il se voyait déjà en haut de l’estrade en président exemplaire, bien propret avec un beau costard, et une montre à chaque poignet. Jean Lassalle voulait ramener les brebis égarées des banlieues, en leur apprenant à chanter l’hymne Basque. Dupant- Aignan prenait des notes auprès de son voisin Emmanuel Macron pour connaître les formalités pour ouvrir un compte courant à la banque Rothschild. Emmanuel Macron avait ramené sa pelle et son petit seau et faisait des pâtés de sable. Nathalie Arthaud a mis tous les candidats au piquet et leur a collé une punition de cent lignes « les patrons doivent arrêter de s’engraisser sur le dos de la bête ouvrière. François Asselineau nous a récité tous les articles de lois du monde entier. Benoît Hamon avait mis une coiffe bigouden, picolait du chouchen et parlait en breton. A la fin du débat, les deux journalistes ont été emmenées aux urgences, pour passer le restant de la nuit en observation psychiatrique.

48

Ray 05/04/2017

« Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron annoncent leur ralliement à Philippe Poutou »

Une fois de plus, les faits sont coriaces…
La messe est dite…ce sera Poutou président.

38

Bord D'Aile 05/04/2017

Alors que Poutou se mit à entonner « celluuuuuuuulliiteee fiinaaaale » en regardant Marine Lepen, celle-ci lui répondit : parle Hamond Fillon, ma tête est malade

40

jéglisséchef 05/04/2017

Et Putou a remporté le titre de « Pupitre que moi tu meurs ».

49

Alan Jupps 05/04/2017

François Fillon : Un président exemplaire, c’est un président qui procure d’abord et avant tout un travail bien payé aux membres de sa famille. Après, ça lui laisse du temps pour s’occuper du reste.

53

JP TETACLAK 05/04/2017

Franchement.. J’ai été déçu.. A 11, y’avait pas d’ebat.. J’ai carrément préféré ceux de La Candidate avec Clara Morgane

    55

    Maître Folace 05/04/2017

    En termes d’ébats, je partage votre avis.

      35

      JP TETACLAK 05/04/2017

      Attention, Maître Folace va sortir la sulfateuse..

27

JB 05/04/2017

J’ai roupillé toute la soirée.
Me suis même pas réveillé pour voir Poutou invectiver Le Pen et Fion sur leurs démélés avec la justice alors que lui, le prolo mal fagoté, ne bénéficie pas de l' »immunité ouvrière ».
Qui peut me faire un condensé ? Autre que celui sans intérêts qui s’étale sur les réseaux sociaux ?

34

Galvestone 05/04/2017

Pas un mot sur l’intervention de Jean Lassalle ? On voit bien quel est le candidat qui dérange le plus la rédaction du Gorafi…

    48

    King Julian 05/04/2017

    Pour accompagner la vache folle ?

    29

    King Julian 05/04/2017

    Ah non, c’est les panama papers ! C’est chaud !

30

MimiAuch 05/04/2017

Ce qu’il fallait retenir : un Poutou, et au lit.

    50

    Phil Defer 05/04/2017

    Un Poutou, tous pourris.

52

King Julian 05/04/2017

Ruth n’a pas réussi à les faire se mettre debout sur leur pupitre. Malgré les coups de fouets les candidats étaient peu coopératifs. Peut-être qu’elle aurait du leur jeter plus de morceaux de viande. J’ai halluciné de voir qu’il n’y avait pas de grille de protection entre eux et le public. Pas de saut à travers des cerceaux en feu, ni de numéro d’équilibre sur un gros ballon (sauf un peu Macron à un moment). Bref, BFM est pas encore au niveau de Bouglione ou Gruss.

    47

    JP TETACLAK 05/04/2017

    Il ne manque pin d’air ce Macron

    49

    Borniol 05/04/2017

    C’est déjà pas mal qu’on leur ait appris a pas chier partout.
    Quoiqu’il parait qu’une grosse merde trainait quand même derrière un pupitre mais on ne connaît pas le nom de la coupable, malgré de fortes présomptions.

      25

      Belle Lurette 05/04/2017

      Pourquoi ne pas en suspendre un façon pinata , jusqu’à ce que des sous en tombent plutôt que des bonbons ?

49

Bord D'Aile 05/04/2017

Poutou a déclaré : ce n’est pas parce que je ne porte pas de cravate que je dois être considéré comme le 𝓶𝓪𝓲𝓵𝓵𝓸𝓽 faible .
De plus, si la queue de vache cache le trou du Q, la cravate non .

Merci de m’avoir lu .
Gros poutoux à vous

    26

    Bord D'Aile 05/04/2017

    Ah, j’oubliais : Libérez Soljenitsyne ! ✊ 👊

      41

      jean bec 05/04/2017

      Taubira, démission !

      29

      Manu 05/04/2017

      Liberez Défez !
      (Communiqué du Syndicat Autonome des Plombiers-Zingueurs)

28

jéglisséchef 05/04/2017

Moi j’ai regardé, eh bein c’étiat passionnant, captivant, impossible de lâcher , de bout en bout. Et puis alors, du viril, de la castagne , avec des personnages hauts en couleur. Surtout GI Joe et son collègue, dans la scène où ils font sauter la casemate du Cobra, après la 3eme coupure publicitaire, sur HD1.

48

Philap 05/04/2017

Macron: « un compte à la banque Rothchild pour chacun de mes électeurs quelque soit leur origine »

40

Le Bar Atteint 05/04/2017

L’UFC offre 100 millions de dollars pour l’organisation à Las Vegas du prochain débat présidentielle en cage avec Floyd Mayweather et Conor McGregor pour animé le combat….Euh non! le débat.

    51

    JPH 05/04/2017

    Il existe des fêtes des associations où des bénévoles de l’UFC-Que Choisir expliquent ce que fait leur association.
    Il est arrivé que des ados usgers compulsifs d’internet viennent se renseigner sur ce qu’ils croient être : http://fr.ufc.com/ c’est à dire un truc de débiles : l’Ultimate Fighting Championship.
    Les premières fois les paisibles retraités ont eu du mal à comprendre !

53

Sarcasme 05/04/2017

Problème arithmétique :
Dans ce débat, c’est une addition à 11 participants et on ne retient rien.

50

Karl Lactaire 05/04/2017

Ben, ils étaient 11 à jouer, mais il n’y a pas eu de but. La seule chose en filet à la fin, c’est le spectateur.

    47

    jéglisséchef 05/04/2017

    L’arbitrage vidéo laisse à désirer. Les arbitres de touche étaient corrects, malgré quelques sorties de Ruth , mais Ils ont déjà supprimé le Replay sur les actions litigieuses.

      51

      King Julian 05/04/2017

      Oui à la 50ème minute il y a clairement eu un tacle par l’arrière de Poutou sur lepen. L’arbitre aurait pu siffler.

        55

        jéglisséchef 05/04/2017

        Poutou, c’est pas celui qui passait son temps à se retourner pour demander aux autres d’arrêter de lui toucher les fesses ?

          44

          King Julian 05/04/2017

          Je crois que c’étaient Baroin et Bayrou qui s’échauffaient sur le banc des remplaçants.

    30

    Chloé 05/04/2017

    Il n’y avait qu’une seule équipe? C’est comme quand on joue au tennis contre un mur?

    38

    JB 05/04/2017

    Ouais mais au moins y avait l’assistance vidéo !
    Et clairement, Poutou méritait un carton (gros) rouge ! L’On invective pas ainsi un ex premier ministre de la France (pour paraphraser Fabius) ! Même quand l’on est encarté à la CGT !

43

bec 05/04/2017

Mélenchon aurait pu taper sur son pupitre avec ses godasses, pour rappeler un de ses modèles ( Kroukrou) à l’ONU il y a belle lurette ( un coucou au passage!)…

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *