Emmanuel Macron punit l’armée en forçant les fanfares à jouer du Vianney

37 Publié le 19/07/2017 par La Rédaction
© Small_World

Paris – Après la démission surprise du général de Villiers, Emmanuel Macron contre-attaque de manière violente. Pour montrer son autorité, il a ordonné à la fanfare de jouer du Vianney. Reportage.

 

« Il fallait envoyer un signe fort, montrer qui était le patron », explique un conseiller. Tôt ce matin, à peine quelques minutes après l’annonce du général de Villiers, un ordre de convocation a été envoyé à toutes les casernes de France. Aux fanfares, il a été ordonné de jouer l’intégralité du répertoire du chanteur Vianney. Aux bidasses et soldats, il a été ordonné d’écouter au garde-à-vous.

Certains observateurs avaient été dépêchés sur place pour vérifier que les soldats ne cachaient pas des bouchons d’oreilles ou que les fanfares n’improvisaient pas d’autres morceaux. « C’était horrible, j’ai vu des soldats se jeter contre les murs de leur caserne pour ne pas souffrir », raconte un témoin. Des cris de douleur, des hurlements de terreur pouvaient parfois se faire entendre à proximité de certaines casernes.« Mais, dans l’ensemble, les soldats ont accepté leur punition avec dignité et courage tout en se montrant fidèles au chef des armées », estime un conseiller du président.

« Si cette attitude persiste, d’autres mesures plus radicales seront envisagées comme jouer du Matt Pokora », commente un autre.  

Publicité
Publicité