Un astronaute de la Nasa recalé au permis fusée après avoir raté son rangement en bataille derrière un astéroïde

34 Publié le 20/07/2017 par La Rédaction
© 3DSculptor
© 3DSculptor

John O’Reilly, astronaute américain ne conduira pas la prochaine mission spatiale américaine, pour cause, il vient de manquer pour la deuxième fois son permis fusée cette année.

 

16 heures 30, un candidat sort de la fusée la tête basse et John reconnaît immédiatement l’examinateur qui l’avait ajourné lors de son précédent essai alors qu’il n’avait pas respecté la priorité à droite d’une comète. Comme à son habitude, l’examinateur prend le temps de lui rappeler le déroulement de l’examen : « Bonjour Monsieur, vous allez effectuer un parcours en dehors de l’atmosphère, vous aurez une manœuvre à faire, puis une conduite en autonomie, vous devrez respecter le code de la route intergalactique. Quand vous êtes prêt, on y va ».

John ajuste alors ses rétroviseurs en aluminium et en carbone renforcé ainsi que ses sangles de sécurité puis lance la procédure « Euuuh Houston… décollage immédiat, enclenchez le compte à rebours ». Comme un mauvais présage, John calle après avoir relâché un peu trop vite l’embrayage des boosters latéraux de la fusée, censés assurer l’essentiel de la poussée au décollage. L’examinateur ne lui en tient pas rigueur et tout se déroule normalement : parcours exemplaire, clignotant, allure convenable dans la stratosphère, prise d’informations ; il obtient même les points de courtoisie en laissant la priorité à un satellite en orbite autour de la Terre.

Tout était trop beau et, lorsque l’inspecteur lui demande d’effectuer un rangement en bataille derrière un astéroïde, il en oublie les distances de sécurité. « J’avais vu que la place était serrée entre l’astéroïde et ces débris gravitationnels mais je me suis dit que ça passerait, j’ai donc enclenché la marche arrière du moteur Vulcain à hydrogène et oxygène liquide et j’ai braqué complètement à droite. Les rangements, c’est pas mon fort. Je me suis entraîné sur la Fiat Panda de ma femme tout le weekend pourtant », nous confie-t-il. Mais, tout à coup, l’examinateur appuie sur la pédale de frein et lâche la phrase fatidique « Monsieur, on allait toucher là ». Immédiatement, John prend conscience qu’il va probablement être ajourné.

Complètement perturbé, il n’est même pas capable de répondre à la question enfantine sur la vérification intérieure du véhicule. « Il m’a demandé à quoi servait l’étage supérieur cryogénique utilisant le HM-7B. Il fournit la poussée de 65 kN pendant 970 s, pour un poids de 15 t (4,5 t à vide) et une hauteur de 4,71 m. Même un ingénieur en aéronautique français aurait su répondre à cette question. La honte », concède-t-il le regard dans le vide, tout en terminant la dernière face de son rubik’s cube en moins de 7 secondes 23.
John va donc devoir retourner à l’auto-école aérospatiale, un poids de plus dans son emploi du temps surchargé, mais également un enjeu financier pour lui puisque rappelons qu’une heure de conduite coûte tout de même 1 milliard d’euros.

Publicité

34 avis éclairés

14

Миша 26/07/2017

Pourtant, avec les bagnoles qu’ils ont, il aurait dû y arriver sans problème, le ricain…

17

Pascal 21/07/2017

Pour avoir pu faire la conduite accompagnée sur Ariane 4, le plus dur ce n’est pas de garer la fusée mais bel et bien de respecter les limitations de vitesse. Je me suis fais flasher 2 fois au décollage (sortie de périph…) c’est la misère pour garder 20km/h de moins au décollage.

    16

    JMARC 21/07/2017

    Moi je n’ai que le permis Satellite, juste bon à tourner autour des choses comme un con.
    Des que j’ai un ou deux Millards de coté je me paye le P.N. (Permis Navette), et à moi les BONNES ALIENES !!!!

    16

    Photo73 22/07/2017

    Je la croyais télécommandée depuis Kourou, y a quelqu’un dedans ! Merci le Gorafi pour une info vraie, pour une fois.

20

JMARC 21/07/2017

Ça va c’est bon, il n’a qu’a se faire la main sans permis comme tout le monde……………puis une fois prêt, il le passe sérieusement.
A lui de faire gaffe tranquille de ne pas se faire serrer, s’il fait pas le con sa passe tout seul.
Au pire si ça peut le rassurer, avec trois ou quatre cent balles, il peut en toucher un du coté des tangis de Montreuil.

16

Maître Folace 20/07/2017

Et oui, l’alunissage de Appolo 11 c’était il y a 48 ans et des poussières d’étoiles.

25

JadotA 20/07/2017

Le plus diff au permis fusée
c’est le dérapage contrôlé
sur la voie lactée
sans faire du yogourt dans le fossé.

23

JPH 20/07/2017

Le prix des permis spatiaux est tel que la plupart des professionnels utilisent des papiers imités.
Les examinateurs sont de mèche avec les fusée-écoles pour faire durer.
Il n’y a donc plus personne pour aller plus loin que la banlieue de la terre.
CQFD

    19

    Pie VII, à Rome 20/07/2017

    Tu l’as dit, et sans parler des fous, leur capsule à peine éjectés de Soyouz entrain de faire rouler leur vaisseau sur lui-même sans faire attention à leur orbite, ou d’autres qui bouffent tout leur carburant pour accélérer à fond juste avant une entrée dans l’atmosphère, et la police qui ne fait rien… J’ai même vu un spationaute manquer de se faire happer par un satellite, juste à la verticale de Marseille

28

Vilaine 20/07/2017

C’est ballot ! Mais enfin, je le comprends, j’ai moi même été recalée hier à mon permis de conduire les orchestres !
Cinq fausses notes alors que le minimum autorisé est de 4 !

22

jéglisséchef 20/07/2017

On comprend maintenant pourquoi ce permis n’est pas très diffusé.
Passé en Mars, on y apprend à se taire aux Ides.
Un vrai désastre.

( Bon, ok, je m’arrête ).

    20

    piano 20/07/2017

    tu as raison, passant par Mars tu aurais fini par tomber sur des morts aux Ides

      19

      Gros Tonio 20/07/2017

      Jamais entendu parler des révoltés du mars.

24

JeanBa Ba 20/07/2017

Franchement, malgré tout le sérieux du Gorafi, cet article ne me semble pas très crédible.
Qu’une Fiat Panda soit en circulation aux États Unis, vraiment…

Et pourquoi pas une Renault, pendant qu’on y est .

20

Jb 20/07/2017

Pourtant spationaute c est un bon créneau (vclifl)

21

Pie VII, à Rome 20/07/2017

En somme il vaut mieux passer le permis avion, c’est quand même le plus facile. L’heure de vol est bien moins chère que le permis fusée, et les règles sont beaucoup plus simples que le permis voiture, sans compter qu’on ne risque pas de prune pour excès de vitesse, dépassement par la droite ou stationnement gênant. Et franchement pour 2 ou 3 permis auto plantés, on a un permis avion.
.
Même si ça pose quelques problèmes (parkings sous-terrain, compliqué pour aller chercher du pain etc. ) on gagne aussi du temps sur l’autoroute.

17

Pie VII, à Rome 20/07/2017

Ca sent le vécu. J’avais été recalé pour voyager au milieu d’une orbite képlerienne elliptique dont le pinceau était un peu étroit tout ça parce qu’il fallait serrer à droite à l’approche d’un point de Lagrange. Pffff…

    18

    bec 20/07/2017

    La porte de la grange n’était pas assez large ?

      21

      Céline Hévitable 20/07/2017

      Nyark! Nyark! Nyark! L’adjoint Ps à la propreté de Paris s’appelle Mao Peninou ! Le mec est né en 68 et ses parents, très clairvoyants, ont décidé de le prénommer « Mao »! J’espère pour eux qu’ils n’ont pas lu la suite de l’histoire.
      J’espère surtout que « Maximilien » ou »Jean-Luc » ne vont pas devenir les prénoms à la mode chez nos révolutionnaires ! Je ne comprends pas qu’ils ne choisissent pas plus souvent « Ernesto » en hommage au « Che ».

      16

      piano 21/07/2017

      tu veux dire qu’au petit endroit adopter la position du lotus n’est pas indiqué ?

        17

        Chapodpaye 21/07/2017

        La position chien de fusil est préférable, surtout dans les toilettes turques
        Donc tintin pour le lotus, bleu que vous êtes en matière de yoga, vous risqueriez de vous abimer vos bijoux de castrafiore

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *