Présidence des Républicains – Jean-François Copé sabre le champagne pour sa première soirée électorale sans humiliation

22 Publié le 12/12/2017 par La Rédaction

Devant nous, dimanche soir, au QG des Républicains, Jean-François Copé n’a pas caché sa joie en sabrant le champagne pour fêter sa première soirée électorale sans humiliation. Reportage.

« Alors, c’est qui le taulier ?! » s’exclame Jean-François Copé en nous recevant dans son bureau, situé au même endroit que le placard à balais du siège des Républicains. « Je n’en croyais pas mes yeux, c’était un tel soulagement, rentrer chez moi la tête haute, sans me dire que je m’étais encore pris une taule devant la France entière… ça forge un égo » assure-t-il en sabrant une bouteille de champagne au rythme des « olé ! » de ses deux partisans qui ne le quittent pas : un teckel nain à poil ras et un balais serpillère Swiffer.

Le maire de Meaux semble en totale euphorie, au point de flamber comme jamais auparavant : « Vous voulez des Apéricubes ? Y’en au jambon, aux fines herbes, mais cette année aucun n’a le goût de défaite ! » s’exclame-t-il tout en nous montrant sur son smartphone un texto de félicitations du chef de parti Laurent Wauquiez, « le rapport de force a changé. Je ne veux pas aller trop vite en besogne, mais je pense qu’un jour on va me respecter à nouveau ».

Alors, l’avenir, comment le voit-il ? Une fois sa chenille, entamée avec un porte-manteau, terminée, le grand vainqueur de la soirée se pose pour nous répondre, le regard pointé vers l’horizon : « Désormais je me dis que tout est possible. Les élections de mon syndic peuvent être une bonne manière de me relancer dans le jeu électoral. Certes, je n’ai aucune chance face à Madame Garnier, la retraitée du deuxième, mais je pense pouvoir dire sans fanfaronner que je peux viser un beau 3 ou 4% des suffrages » avance-t-il avant d’avaler cul-sec une énième coupe de champagne.

Publicité
Publicité