Twitter pourrait supprimer Twitter pour créer un climat plus sain

35 Publié le 30/10/2018 par La Rédaction
hocus-focus

Le réseau social a annoncé qu’il allait s’autodétruire pour redonner une chance au débat public de s’élever à nouveau.

Le fondateur du réseau social, Jack Dorsey, a expliqué la semaine dernière lors d’une conférence qu’il n’aimait plus Twitter et qu’il allait le fermer bientôt : « C’est un outil malsain qui sclérose le débat et promeut la bêtise. En créant ce réseau social, j’ai donné le pouvoir au fond du panier. Je m’en veux, j’ai l’impression d’être Pascal Praud ».

La nouvelle a ému toute l’élite de la Twittosphère, comme ce hater américain aux centaines de milliers de followers qui écrit : « Que les dirigeants aillent crever en enfer. Cette censure du peuple vient tout droit d’un temple illuminati israélien. Vive Trump ! ». En France, sur son compte, la secrétaire d’État Marlène Schiappa s’est dite effondrée : « J’y vois une décision machiste et une volonté oppressante de faire taire les femmes. Mes tweets changeaient le quotidien de millions d’individus de type féminins, et cela gênait beaucoup de mâles blancs cisgenre ».

Globalement, les politiques et les médias, qui vont devoir apprendre à communiquer et informer autrement, ne valident pas cet argument de « climat plus sain », comme nous le confie le directeur de la rédaction de Cnews : « Il est déjà très sain le climat actuel sur Twitter : on peut enfin dénoncer l’immigration, le grand remplacement et insulter les gauchistes LGBT ! C’est quoi le projet ? De pousser les gens à lire Le Monde et à s’informer sur France Culture avec des débats chiants, sans clash, avec des arguments de plus de 280 caractères ? Si y’a plus de polémiques Twitter, de quoi on va parler nous ? Non mais où va le monde, merde ! Oh, c’est pas con ce que je dis, je vais le tweeter tiens… ».

Publicité
Publicité