Les cafards commencent à penser que même eux ne survivront pas à la catastrophe écologique humaine

49 Publié le 03/04/2019 par La Rédaction
Image parPublicDomainPictures de Pixabay

Selon une étude publiée ce matin, près de 80% des cafards estiment que leur survie est directement menacée par la catastrophe écologique humaine en cours, et 60% estiment que c’est encore plus la merde que par rapport à l’hiver glaciaire qui avait suivi l’extinction des dinosaures. Analyse.

« Non mais cette fois c’est vraiment la bonne » explique un cafard effaré devant le tas de micro plastiques accumulés dans sa cache sous un évier insalubre. « Pourtant on en a connu des crises écologiques sévères, et je vous parle pas du Petit âge glaciaire » ajoute un autre rendu malade par des additifs qui se trouvaient dans des chips tombées derrière le canapé. Pour la grande majorité des cafards la cause est définitivement entendue et il y a peu de chance que ce qu’on nomme « blatte commune » survive aux changements climatiques à venir. « Je préférerai subir à nouveau l’extinction du Crétacé deux fois de suite plutôt que les 4° en plus pour les deux prochains siècles» se morfond un autre qui inquiet pour la survie de ses cinquante larves a fait le choix de ne plus pondre. Des propos qui ont provoqué la colère du cafard installé dans le bureau du ministre de la Transition écologique qui juge pour sa part « la situation tout à faire sous contrôle avec un gouvernement qui prend les bonnes décisions ». Loin d’être rassurante, cette déclaration a aussitôt  fait bondir les prix des tickets pour les candidats cafards pour les prochains voyages dans l’espace.

En vente partout La Boîte à Quiz du Gorafi https://amzn.to/2Uviaua et l’Almanach du Gorafi https://amzn.to/2RYfbgR ou en librairies 

Publicité
Publicité