Chasse – Polémique après que Bruno Le Maire a posé avec le corps d’un chômeur qu’il avait lui-même abattu

0 Publié le 24/06/2019 par La Rédaction
By SmartGov - Bruno Le Maire, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45489279

Paris – Le ministre de l’Economie est sous le feu des critiques après la publication sur les réseaux sociaux d’une photo le montrant posant fièrement avec le corps d’un chômeur fraîchement abattu. Reportage.

« Sacrée belle bête, plus de 90 kilos ! Fierté ! » C’est sur son compte Instagram que Bruno le Maire a publié le cliché qui mis le feu au poudre. On peut le voir se tenir au-dessus du corps d’un chômeur, habillé d’un treillis et tenant son fusil de chasse à lunette, faisant le V de la victoire. « Des heures de planque dans un bivouac devant un ALDI de l’Yonne et cela a payé » ajoute-t-il, soulignant l’aide non-négligeable de son aide de camp. « Il connaît très bien la région et là où les chômeurs sortent pour s’alimenter, je n’y serai pas arrivé seul » précise Bruno Le Maire.

Mais si tôt publiée, les réseaux sociaux se sont enflammés, beaucoup critiquant le manque d’humanité du ministre et l’aspect sordide de la mise en scène. « Ce chômeur ne vous avait rien fait, il avait sans doute des enfants qui aujourd’hui doivent errer dans la campagne, s’ils sont trop jeunes ils ne pourront pas s’alimenter seuls » affirme Cécile Prieuret de l’antenne locale du WWF qui a lancé une pétition pour des zones moratoires où la chasse aux chômeurs serait prohibée.

Une mesure qui hérisse nombre de ministres et de conseillers politiques qui arguent du fait que la chasse au chômeur reste un privilège liée à la fonction. « Si on interdit aux politiques de chasser les chômeurs, bientôt on ne pourra plus chasser les Arabes, les migrants et après même les gauchistes ! » s’alarme un porte-parole anonyme de En Marche.

Publicité
Publicité