Steve – Le Premier ministre va saisir l’inspection de l’administration pour déterminer les raisons de la présence de la Loire à Nantes

0 Publié le 31/07/2019 par La Rédaction
Image parFranck Barske de Pixabay

Nantes – Le Premier ministre s’est engagé à faire toute la vérité sur les conditions de la disparition de Steve Caniço. En premier lieu, il veut comprendre pourquoi la Loire a été autorisée à avoir son embouchure dans la région de Nantes et aussi pourquoi elle coulait en contre-bas du quai Wilson à une heure aussi tardive. Reportage.

« Toute la lumière sera faite sur ce drame et la Loire n’est pas exempte d’enquête » a souligné le Premier ministre qui a diligenté l’enquête. Il s’agira de déterminer le cheminement de décisions qui a amené à autoriser la Loire à s’écouler le long des quais de Nantes, et ce sur plusieurs dizaines de kilomètres. « Il faut se poser la question, est-ce que la présence de la Loire est-elle vraiment justifiée à Nantes ? Elle pourrait avoir son embouchure ailleurs, dans des zones qui mettraient moins en danger la vie d’autrui » explique-t-on au ministère, soulignant que « de nombreuses villes n’ont pas de fleuves ou d’embouchures et le vivent très bien, Nantes pourrait s’en inspirer ».

En outre, le gouvernement pointe du doigt l’heure tardive à laquelle la Loire était présente à proximité du quai Wilson, une présence qui avait été constatée par les forces de police tout au long de la journée. «  Il semble qu’à plusieurs reprises les forces de l’ordre ont intimé l’ordre à la Loire de reculer et elles ont essuyé un refus d’obtempérer ». Selon une enquête de voisinage, la présence de Loire dans les environs était « tolérée » et « acceptée » depuis des milliers d’années. Une tolérance qui pourrait être remise en cause.

De son côté la Loire a répondu par le biais de son avocat qu’elle possédait toutes les autorisations légales et géologiques pour s’écouler à cet endroit.Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner quant à lui n’exclut pas une relocalisation de la Loire dans un environnement à l’écart des activités humaines, comme le Limousin.

Publicité
Publicité