Bruno Le Maire appelle à la fondation d’une nouvelle Internationale Ouvrière et à mettre à bas le capitalisme qui exploite les camarades

0 Publié le 31/03/2020 par La Rédaction
By SmartGov - Bruno Le Maire, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45489279

Après son appel pour demander un nouveau capitalisme, Bruno Le Maire n’est pas resté sans rien faire. Ce matin, il appelait ainsi à la création d’une nouvelle internationale des Ouvriers et des Travailleurs et à mettre à bas le système capitalistique qui exploite depuis trop longtemps les camarades du monde entier. Reportage.

C’est le point levé du balcon d’un de ses bureaux de Bercy que Bruno Le Maire a tenté de haranguer les rares personnes dans la rue qui bravaient le confinement. « Ensemble camarades, tous ensemble, unissons-nous contre les multinationales qui nous oppressent, qui nous spolient » a-t-il lancé. « Le capitalisme, c’est fini, croyez moi, après le coronavirus, il faudra rebâtir un système plus juste, plus ouvert, plus inclusif ! » a-t-il répété avant de jeter des poignées de billets de banque pour montrer qu’il fallait se détacher des possessions terrestres. « Ensemble, privatisons le capitalisme ! »

« Les choses que nous possédons finissent par nous posséder » a-t-il rajouté avant de lancer de colère son mobilier Ikéa par la fenêtre, écrasant la voiture des policiers venus lui faire reprendre la raison. « Nous devons refonder l’État sur des bases plus justes, il faut réquisitionner les plus riches et répartir les richesses ! A bas la propriété privée ! Stop aux stock options ! Vive le revenu universel » a-t-il crié tandis que les médecins commençaient à l’intuber.« C’est une forme rare de Covid19! Laissez nous passer » ont-ils hurlé.

Dans un communiqué, la France insoumise a réaffirmé son soutien « plein et total » à « notre camarade Bruno », tombé aux mains d’une police politique. « Bruno et son cochon d’Inde sont des prisonniers politiques. Nous porterons ton message Bruno, tous les travailleurs sont avec toi ! » a répété Clémentine Autain.

Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir ! en versant l’intégralité de votre PEL sur notre Paypal.





Publicité
Publicité