Connect with us

Economie

Fact-check : les multinationales recherchent-elles vraiment le profit ?

Cette question a été posée à plusieurs reprises cette semaine par nos lecteurs. L’occasion de tordre le cou à la désinformation et à des idées reçues qui ont la vie dure.

Published

on

Tout d’abord, il convient de rappeler que ce qu’on appelle communément une « multinationale » est une entreprise active et implantée dans plusieurs pays grâce aux filiales qu’elle détient. La multinationale est donc avant tout une entreprise citoyenne du monde, ouverte sur les autres, qui résiste au repli sur soi et célèbre les différences dans le respect de la personne humaine, toutes opinions mises à part. D’autre part, n’oublions pas que le terme désigne généralement de grands groupes, mais qu’il peut aussi concerner des petites ou moyennes entreprises voire des structures familiales comme Carrefour, Danone ou Amazon.

En outre, si les multinationales ont très souvent mauvaise presse, c’est en grande partie à cause du profit qu’elles génèrent. Or ces reproches empreints de jalousie omettent volontiers de préciser que si les bénéfices de ces grandes entreprises sont importants, ils servent principalement à favoriser le ruissellement. On sous-estime également à dessein les belles valeurs que transmettent ces entreprises, notamment l’amour de son prochain, du moment qu’il est actionnaire. Enfin, on aurait tort de ne pas insister sur le fait que les plans de licenciements auxquels les multinationales procèdent, qui sont très souvent montrés du doigt, sont surtout un moyen d’assurer une meilleure flexibilité du marché du travail.

Bref, pour répondre à la question initiale, on peut certes dire que les multinationales ne sont pas opposées à une certaine forme de profit mais ce n’est absolument pas ce qu’elles recherchent en priorité, loin de là.

Photo Geralt Pixabay

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement