Les scientifiques qui ont travaillé sur la cellule zombie abattus par précaution après contamination

83 Publié le 26/02/2013 par La Rédaction

Le laboratoire qui avait annoncé en grande pompe la semaine dernière la mise au point de ce qui était présenté comme la première « cellule zombie » a déclaré avoir dû abattre la totalité des scientifiques qui ont travaillé dans le laboratoire. Des soupçons de contamination sont apparus ce week-end après plusieurs décès suspects dans l’entourage des chercheurs

Le laboratoire qui avait annoncé en grande pompe la semaine dernière la mise au point de ce qui était présenté comme la première « cellule zombie » a déclaré avoir dû abattre la totalité des scientifiques qui ont travaillé dans le laboratoire. Des soupçons de contamination sont apparus ce week-end après plusieurs décès suspects dans l’entourage des chercheurs.

« Ce ne peut être qu’une simple coïncidence », a déclaré Peter Krieghs, directeur du Laboratoire National de Sandia, durant une conférence de presse. Assiégé de questions face aux inquiétudes levées par une telle découverte et ses conséquences, il a tenu à se montrer rassurant : « Nous n’allons pas stopper nos recherches pour autant mais nous attendons des confirmations des services de police s’il y a effectivement des risques sanitaires. »

Dans un premier temps et pour prendre les devants, le directeur du laboratoire a aussi annoncé avoir procédé à l’abattage systématique de tous les scientifiques qui ont travaillé sur le projet. « Nous ne voulons courir aucun risque, la population n’a aucune crainte à avoir » a de nouveau souligné Peter Krieghs, avant de sauter de l’estrade et de commencer à dévorer plusieurs journalistes sans défense.

La Rédaction

Publicité
Publicité