F1/ Grosjean: «Je me fiche de la victoire. Je veux juste tuer des gens»

88 Publié le 28/06/2013 par La Rédaction

Romain Grosjean se présentera à Silverstone ce week-end à l’occasion du Grand prix de Grande-Bretagne. Le pilote automobile franco-suisse, qui évolue depuis 2012 au sein de la Lotus F1 Team, tentera de tirer son épingle du jeu face à Lewis Hamilton, favori de l’épreuve. Mais à la surprise générale, l’objectif de celui qui a enchaîné des performances plus que moyennes à Montréal et Monaco n’est absolument pas le podium mais simplement le décès brutal d’un ou plusieurs adversaires. Une déclaration choc qui vient éclairer une conduite que ses concurrents jugent dangereuse depuis le début de la saison.

Romain Grosjean se présentera à Silverstone ce week-end à l’occasion du Grand prix de Grande-Bretagne. Le pilote automobile franco-suisse, qui évolue depuis 2012 au sein de la Lotus F1 Team, tentera de tirer son épingle du jeu face à Lewis Hamilton, favori de l’épreuve. Mais à la surprise générale, l’objectif de celui qui a enchaîné des performances plus que moyennes à Montréal et Monaco n’est absolument pas le podium mais simplement le décès brutal d’un ou plusieurs adversaires. Une déclaration choc qui vient éclairer une conduite que ses concurrents jugent dangereuse depuis le début de la saison.

Faire oublier Monaco

« Les honneurs et la gloire sont des choses beaucoup trop abstraites pour moi. Alors que le sang d’un autre pilote sur la visière de mon casque, ça c’est quelque chose de concret », confie Romain Grosjean au micro de nos confrères de Canal +. C’est donc une opération com’ placée sous le signe de la sincérité pour le pilote de 27 ans. « Enlever la vie à des innocents a toujours été mon activité favorite, celle qui donne un sens à ma vie. J’ai longtemps cherché le moyen d’exprimer ce profond désir et je crois que la F1 est la meilleure façon de le faire », avoue-t-il sans complexe.

Cette envie meurtrière, Romain Grosjean l’assume. Il regrette même de ne pas encore avoir réussi à la réaliser : « A Monaco, j’ai failli atteindre mon but en empalant l’Australien Daniel Ricciardo à bord de sa Toro Rosso. Mais sa présence d’esprit m’en a empêché. C’est aussi ça la compétition. Les autres pilotes font très attention à leur survie. Il ne faut pas se relâcher un seul instant au risque de louper son objectif. »

Romain Grosjean espère donc se refaire en percutant violemment  les autres pilotes pour le Grand Prix de Grande-Bretagne qui se tiendra dimanche prochain à Silverstone. Une course à laquelle le franco-suisse se prépare corps et âme : « C’est un circuit fantastique, avec beaucoup de virages rapides où les possibilités de défoncer les véhicules des adversaires sont bien présentes. C’est un peu notre course à domicile, pour l’équipe et pour moi, alors nous aurons beaucoup de supporters qui n’attendront qu’une chose, un coup d’éclat de ma part. J’espère ne pas les décevoir… »

L’écurie Lotus silencieuse

Pour l’instant, aucun des membres du staff britannique de Grosjean ne s’est exprimé suite à cette déclaration de leur poulain. Seul un cadre de l’équipe, qui a tenu à rester anonyme, a accepté de nous en dire plus : « On est tous au courant qu’il a un problème. Mais c’est un pilote pas mauvais du tout. La direction se dit qu’en arrivant à le canaliser un peu, il peut arriver à s’imposer grâce à son agressivité. C’est une stratégie risquée car le jour où Romain obtiendra vraiment ce qu’il désire, tout le monde cherchera des responsables. Et quand ce jour viendra il faudra que quelqu’un justifie la décision de mettre un tel psychopathe dans un appareil qui va à plus de 350 km/h. »

La Rédaction

Illustration: WikiCommons / Ryan Bayona
Publicité
Publicité