L’arrivée du camion de pompiers devant sa fenêtre l’empêche de profiter de l’incendie de l’hôpital

247 Publié le 06/11/2015 par La Rédaction

Alors qu’un incendie avait débuté depuis une bonne dizaine de minutes dans l’hôpital qui se trouve juste devant chez lui, Eric, 32 ans, a finalement dû renoncer à assister à ce spectacle. Récit.

C’est en allant allumer la télévision, aux alentours d’11 heures du matin, qu’Eric a aperçu l’incendie. Ayant constaté que le feu se propageait rapidement, il a alors décalé le canapé pour se mettre bien en face de la fenêtre et s’est préparé un plateau repas. « J’avais même débouché une bonne bouteille pour l’occasion » précise-t-il. Mais le spectacle tourne court La raison ? Un camion de pompiers qui a l’idée saugrenue de se garer juste devant chez lui.

« Il y avait des personnes âgées qui criaient aux fenêtres, on a rarement l’occasion de voir ça. » s’est désolé le jeune homme.
Interrogé sur l’attitude des pompiers, Eric ne décolère pas : « C’est incroyable le sans gêne de certains personnes : ils se sont mis pile devant chez moi » peste-t-il, avant d’ajouter : « il y avait même un des pneus du camion qui était sur une place livraisons. J’ai appelé la police pour qu’ils le déplacent mais ils n’ont rien voulu savoir. »

Un homme inconsolable

Bien qu’Eric ait eu la joie d’entendre ensuite l’énorme déflagration qui a suivi, il a bien du mal à évacuer sa déception : « j’étais encore plus frustré de pas l’avoir vue en direct. » explique-t-il.
Pour l’heure, le jeune homme guette les videos amateur sur youtube et attend de connaître la date des enterrements pour s’y rendre anonymement. Mais il est conscient que cela ne suffira sans doute pas à combler son manque.
Ce n’est en effet pas la première fois qu’une telle mésaventure lui arrive. Il y a deux ans déjà, il n’avait pu assister à l’agression d’une jeune femme dans le train, la faute à un badaud venu s’interposer au dernier moment.

Publicité
Publicité