JO – Natation : Le comité antidopage innocente Sun Yang car « son urine n’est pas violette, mais bleu nuit »

36 Publié le 09/08/2016 par La Rédaction
Bosca78

Après que le nageur français Camille Lacourt a accusé le nouveau champion olympique du 200m, Sun Yang, de se doper, vérification a été faite par le comité antidopage qui n’a rien trouvé d’anormal. Reportage.

« M. Lacourt parle d’une urine violette alors que ça saute aux yeux que c’est du bleu nuit ! » s’est exclamé le médecin du comité antidopage devant la presse cet après-midi, test urinaire dans les mains. « M. Yang est innocent ! » déclare-t-il avant de s’en aller, aidé de sa canne et guidé par un labrador.

Même les autres nageurs olympiques ont pris la défense de l’athlète chinois, comme l’américain Michael Phelps : « Moi, mon urine est vert fluo, et alors ? On ne doit pas être jugé sur la couleur de son urine ! », « Moi les pilules que j’avale chaque matin ont supprimé toutes mes urines… alors ce n’est pas moi qui vais critiquer l’urine violette d’un autre nageur » soupire le sud-africain Chad Le Clos.

Cependant, le doute plane encore, car un journaliste sportif indépendant chinois nous a confié qu’en Chine l’urine de Sun Yang était régulièrement utilisée pour assainir des centrales nucléaires, et que le nageur lui-même faisait chaque semaine le plein de sa voiture en urinant dans son réservoir.

Publicité
Publicité