Ce qu’il fallait retenir du Grand Journal

51 Publié le 13/02/2017 par La Rédaction

Les grandes dates du Grand journal.

 

De 2004 à 2007, le Grand Journal est composé de trois pages de publicité de 35 minutes entrecoupées de courts retours plateau de Michel Denisot.

2008 : Première érosion d’audience, l’émission passe sous les dix millions de téléspectateurs. En urgence, on ajoute des invités dans les séquences des retours plateau et ils doivent parler avec Michel Denisot.

2009 : Nouvelle érosion d’audience, plusieurs dirigeants de Canal sont renvoyés après que l’émission a réalisé moins de trois millions de téléspectateurs. La Miss Météo est contrainte de présenter de vrais bulletins météo.

2012 : La police découvre un charnier d’anciennes Miss Météo chez Canal+ 

2013: Michel Denisot : « Je songe sérieusement à avoir de la personnalité pour la saison prochaine » 

2013 : À 89 ans , Michel Denisot passe le relais à Antoine de Caunes, âgé de 78 ans. Par contrat, il est forcé de présenter la totalité de l’émission tous les jours habillé en Didier l’Embrouille pour jouer sur la nostalgie avec Nulle Part Ailleurs. Plusieurs associations s’en inquiètent et parlent de « maltraitances ».

2013 : Érosion d’audience, plusieurs dirigeants de Canal exécutés après que l’émission a réalisé moins de deux millions de téléspectateurs.

2014 Le public du Grand Journal gêné par une question pertinente d’Antoine de Caunes 

2014 – 2015 : Toujours en perte d’audience constante, l’émission joue son va-tout en mettant à l’antenne une chronique payée rubis sur ongle par une bande d’incapables trouvée sur internet s’appelant « le Gorafi ».

2016 : Nouvelle formule sobrement intitulée « Pars ailleurs, Nul ». Les producteurs démentent vouloir copier « Nulle Part Ailleurs ».

2014 : Plusieurs dirigeants de Canal fusillés après que l’émission a réalisé moins d’un million de téléspectateurs

Septembre 2015 : Maïtena Biraben signe avec son sang un contrat l’assurant de la présentation du Grand journal jusqu’en 2022.

Janvier 2016 : Plusieurs dirigeants de Gulli démissionnent après que le Grand Journal a battu “Chica Vampiro” à deux reprises en six mois.

septembre 2016 : Nouvelle formule sobrement appelé « Ailleurs, Nulle Part ». Les producteurs démentent vouloir copier « Nulle Part Ailleurs ».

2017 : Canal teste 8 nouvelles formules avec 10 animatrices et animateurs. L’une des formules, mal équilibrée et non testée en laboratoire, explose et blesse plusieurs spectateurs qui assistaient à l’émission.

Publicité
Publicité