Un enfant tombé par terre hésite quelques secondes avant de pleurer

109 Publié le 17/03/2017 par La Rédaction
© myfault1

Brest – Dans un parc, un enfant tombé les genoux en avant est resté silencieux pendant plusieurs secondes avant d’enfin décider de faire couler ses larmes.

 

« J’étais pas tout de suite sûr que c’était le bon moment », raconte Lucas, 4 ans, qui estime finalement avoir pris la bonne décision après une analyse rétrospective du drame qu’il a vécu. « Cette branche d’arbre n’avait rien à faire là et j’étais tout à fait en droit de courir sur le chemin comme l’avait stipulé ma maman », dit-il couvert de boue en référence à l’accord qu’il avait passé avec sa mère afin d’être autorisé à courir « mais pas trop loin ». Cette dernière regrette d’ailleurs sa décision. « Je t’avais dit de faire attention », a-t-on pu l’entendre dire entre un « Oh bah ça alors, je savais que ça allait arriver » et un « Maintenant tu vas être tout sale », des paroles mettant clairement en évidence son inquiétude par rapport à la lessive qui l’attendait.

« Elle n’a pas tout de suite compris la souffrance dans laquelle j’étais mais j’étais pas certain de vouloir pleurer par peur de me faire crier dessus », explique le jeune garçon en grattant une des nombreuses croûtes présentes sur son corps. Il est en effet déjà tombé 12 fois cette semaine dont une lors de notre interview. Bien qu’il vive avec, le petit Lucas est conscient des dangers : « L’autre jour, je suis tombé sur du carrelage et j’ai tellement pleuré qu’elle m’a menacé de me priver de goûter », a-t-il enfin confié en décrivant les méthodes radicales parfois utilisées par sa mère.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité