Il voit toute sa vie défiler devant ses yeux après avoir été exposé à une chanson de Vianney

50 Publié le 12/05/2017 par La Rédaction
© PeopleImages

Jonathan, 41 ans, a bien failli ne pas en réchapper. Victime d’un AVC après avoir brièvement entendu une chanson de Vianney, il a vu toute sa vie défiler devant ses yeux. Les secours sont heureusement arrivés à temps pour le tirer d’affaire. Récit.

 

Niort. Il est 9 heures 11 lorsque Jonathan se rend à pied au travail. C’est au moment de traverser la route, sur un passage piéton, que le drame se produit. Passant tout près d’une voiture qui diffuse une chanson de Vianney, fenêtres ouvertes, l’homme entend distinctement « J’ai troqué mes cliques et mes claques ». Il est alors pris de vertiges et s’effondre sur le trottoir, inanimé : « J’ai vu toute ma vie défiler devant mes yeux », racontera-t-il aux secours. L’occasion pour ces derniers de rappeler des règles de sécurité simples comme « Tenir éloignés les enfants et les personnes âgées des chansons du Palois » ou « Ne jamais enchaîner, pour les personnes en bonne santé, avec l’écoute d’un morceau de Maître Gims ».

Ne pas céder à la panique

Peu après s’être rendu sur place, le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, a appelé « tous les Français à ne pas céder à la panique », rappelant que les morts dus à l’écoute d’une chanson de Vianney restaient « bien moins nombreux que ceux victimes de la guerre ou du cancer ». Il a enfin invité tous les citoyens à « ne pas faire d’amalgame » avant d’ajouter : « Tous les chanteurs ne sont pas des terroristes musicaux ».

Ce n’est hélas pas la seule fois que ce type d’événement se produit au cours des derniers jours. Avant-hier, un quinquagénaire de Nantes avait fait un malaise vagal après avoir été exposé à un sketch des Chevaliers du Fiel. Et, la semaine dernière, c’est un adolescent de 15 ans qui avait été victime d’une expérience de mort imminente après avoir assisté à un concert de Yannick Noah.

Mots clés : , ,
Publicité
Publicité