Il devient professeur en prison pour « souffler un peu » après ses cours au collège

44 Publié le 07/11/2018 par La Rédaction
stocknroll

Clément Chanut est un jeune professeur d’histoire-géographie. Pour « décompresser » après les cours, il a trouvé une astuce : enseigner en prison.

« Enseigner au collège est vraiment usant psychologiquement Alors, pour souffler un peu en fin de journée, je donne quelques cours en prison, ça me fait un bien fou de me détendre juste avant d’aller me coucher » explique-t-il. « J’y donne cours également le vendredi toute la journée, comme ça j’ai l’impression que le week-end commence un jour plus tôt » ajoute-t-il avant de confier qu’il dort « beaucoup mieux » depuis qu’il enseigne en prison. « Ça me fait du bien d’avoir des élèves qui participent et qui ont une idée très précise de ce qu’ils veulent faire dans le futur », précise-t-il. Mais pour Clément, c’est surtout « l’ambiance générale » qui est différente : « Pouvoir marcher dans un couloir sans entendre d’insultes ou de cris d’animaux, ça n’a pas de prix ».

Un arsenal d’astuces pour tenir le coup

Enseigner en prison n’est toutefois pas la seule échappatoire pour Clément. Ce jeune homme de 25 ans a en effet élaboré de nombreuses techniques pour ne pas craquer comme aller voir des combats de MMA ou regarder des films d’horreur pour « briser le cercle de la violence ». De même, il n’hésite pas à regarder de nombreux documentaires sur les conflits ethniques ou la guerre des gangs au Mexique ou au Venezuela, afin de « retrouver un peu foi en l’humanité ». Enfin, il envisage de partir pendant tout l’été au Nigeria ou au Yémen pour « oublier ce monde de brutes et trouver enfin le dépaysement »

Publicité
Publicité