Il ne sait plus pourquoi il a choisi le dos de cabillaud et pas le burger comme tout le monde

54 Publié le 15/11/2018 par La Rédaction
https://www.flickr.com/photos/kimberlykv/6285408158

Lors d’un déjeuner entre amis, un habitant de la commune d’Aubagne s’est retrouvé avec un dos de cabillaud dans son assiette malgré la présence d’un délicieux burger sur la carte. Une décision terrible qu’il peine toujours à expliquer.

Deux semaines après le moment des faits, Pierre tente encore de se rappeler instant après instant les raisons de son choix, en vain. « Tout s’est passé très vite. Comme dans un rêve ou un cauchemar. La dernière chose dont je me souviens, c’est de voir arriver le cabillaud dans mon assiette. Après, c’est le black-out total, comme une mauvaise descente d’acide. Je revois des images terribles de mes amis se régalant en mordant dans le burger à pleines dents tout en prenant des grosses poignées de frites pendant que je mangeais mon poisson. »

Ses amis sont également tous très surpris au moment de son choix, un léger silence s’installe et même le serveur doit lui faire répéter 3 fois. « Vous ne mangez pas de viande ? Vous êtes sûr que vous voulez le cabillaud ? Je ne sais pas si vous avez compris, mais je vous ai dit qu’il y avait un burger du jour. » Mais Pierre confirme par 3 fois son choix, tel l’apôtre trahissant Jésus avant le chant du coq. Et le serveur est tout aussi surpris quand Pierre lui annonce qu’il ne veut pas remplacer la garniture composée d’une jardinière de légumes par des frites ou de la purée. Il se contente de répondre « non, c’est bon » provoquant une nouvelle incompréhension parmi l’assistance.

En cuisine, c’est la stupéfaction au moment du passage de la commande. Tout le monde est sous le choc, à commencer par le chef. « Normalement, personne ne prend le dos de cabillaud quand il y a le burger du jour, on le met par principe pour faire bien. J’ai dû décongeler le poisson que je m’apprêtais à garder pour une brandade de morue demain. Quant aux légumes, j’ai dû courir les acheter chez le primeur du coin » déclare « Tonton », comme on le surnomme ici. Pour Pierre, il faudra plusieurs jours pour se remettre de cette aventure et après son geste incompréhensible, il s’est même rendu chez un ami psychanalyste pour essayer d’en savoir plus sur les raisons de cet acte. « Pourquoi tout à coup un homme de 32 ans décide de prendre un dos de cabillaud avec une jardinière de légumes alors qu’il y a un burger délicieux avec des frites à la carte ? Je ne sais pas mais ce qui est clair, c’est qu’il y a une véritable volonté de se faire du mal à travers cet acte. » nous confiait le Docteur Rosenvahl, psychanalyste.

Publicité
Publicité

54 avis éclairés

3

ribouldingue 21/11/2018

Ils se font tellement chier dans les poulaillers que pour passer le temps ils jouent au chat et à la souris avec nos impôts. Le pire c’est qu’ils savent que c’est perdu d’avance, à moins d’être assez con pour penser le contraire. Et dire que ce pognon de dingue s’évapore en gaz d’échappement. Mais que fait la police ?

    10

    DuckySmokeTon 18/11/2018

    Par le dos ?? Tentative de cover de Giedré …

12

jéglisséchef® 16/11/2018

Ultra-pêche: les cabillauds en ont plein le dos, et les raies plein le cul.

7

bec 16/11/2018

12H06: le stagiaire est-il parti en ouiquinde ?

    11

    bec 16/11/2018

    Encore que, pour ce qu’il est payé, il est bien aimable de bosser plus d’un jour par semaine…

12

XC 16/11/2018

Moi je dis qu’il a voulu se la péter parce qu’il y avait une femme (ou un homme) qui lui plaisait dans l’assistance.
Sinon je ne vois pas l’intérêt de manger un truc limite insipide, qui sent pas bon et qui est vachement cher.

    13

    scorpion 18/11/2018

    Ne pas être en surpoids

4

Altoc 16/11/2018

Le serveur ne vous jetait pas la pierre, Pierre, mais il était à 2 doigts de s’agacer!

9

bec 16/11/2018

C’est vachement élitiste de manger du dos de cabillaud, genre « haut du panier »… Et qu’est-ce qu’on fait du reste du cabillaud ? nourrir les pauvres ?

    16

    Calamité Jeanne 16/11/2018

    Evidemment ! On va pas gâcher non plus ! Avec une tête de cabillaud plus les arêtes, tu fais bien une soupe pour 30 personnes, suffit de mettre suffisamment d’eau… Mais ça pour le savoir, fallait prendre option économie ménagère au certificat d’études, pas le bouquin de la mère Rotechield

      16

      bec 16/11/2018

      Ah ! la poupe de Soissons, c’est la fin des haricots…

8

Chapodpaye 16/11/2018

C’est qu’il est tellement appétissant ce dos de cabillaud si tendre et si goûtu, que cet heureux habitant d’Aubagne en redemande encore. Le cuisinier serait d’ailleurs tout à fait en mesure de lui concocter de nouvelles recettes à base de son met préféré dans sa gargotte de Denfert-Rochereau.

4

André Mimoun 15/11/2018

Ptain, d’où y sortent tous ces JB ?

    8

    JB 15/11/2018

    T’as pas l’impression de gêner ?

        9

        JB 15/11/2018

        Ca m’étonnerait ! J’aurais jamais pris un gravatar aussi naze !

          13

          Gros Tonio 15/11/2018

          JB, t’es bipolaire ?

          11

          JB 18/11/2018

          Non tri polaire

          8

          DuckySmokeTon 18/11/2018

          C’est important le tri polaire, faut bien séparer les ours blancs des gris et des bruns.

      14

      JMARC 16/11/2018

      ça s’appelle de la KIFFANCE !! on a pas le droit d’interdire un lascar de vous kiffer………………………ça me derange pas.
      MAIS PAS DE POUGNATTE EN PENSANT A OUAM HEIN !!!! ça non !!!

        12

        Jb 17/11/2018

        Ca va Pas non ? Je verse pas dans la jaunophilie !

          10

          scorpion 18/11/2018

          Un petit gilet????

        6

        Camomille de la Bergamotte 19/11/2018

        JM, sachez que je fais ce que je veux. Et je ne vois pas comment vous pourriez m’en empêcher.

14

Camomille de la Bergamotte 15/11/2018

Perso, j’aurai pris un burger cabillaud pour emmerder le monde. Il est nul ce Pierre.

    10

    Vilaine 15/11/2018

    Pierre est un dissocié !

    10

    JB 15/11/2018

    et pourquoi pas des nuggets de poisson tant que t’y es ?

      6

      scorpion 18/11/2018

      Non respectons nos frères poissons

8

Purfruit_De_La_Fraise 15/11/2018

Je mange jamais de poisson, je veux pas chopper le chie koune gougna

7

Edmé Méamontey 15/11/2018

« Cabillaud ou burger » ?
On s’en fout, de toutes façons demain ça fera pareil.

10

Jean-Luc Assec 15/11/2018

A l’instant où nous parlons je peux vous affirmer que le cuisinier est désespéré et qu’il pense aller travailler dans un « subway ».

9

Gros Tonio 15/11/2018

Il aurait dû demander une panse de brebis farcie. On lui aurait ramené des endives au jambon.
[quoi c’est pas bon ?]

    11

    Jean-Luc Assec 15/11/2018

    C’est tendre et ça a la viande bien rosée, on comprend

9

JB 15/11/2018

(Tiens Tronc a finalement été acquitté suite à son procès pour viol et un massage plantaire qui a mal tourné.
En même temps j’ai toujours su qu’il était innocent. Faudrait être con pour masser les pieds des 2 boudins de son service)

    6

    Gros Tonio 15/11/2018

    Il a peu plié Tronc.

11

JB 15/11/2018

Perso, j’ai jamais réussi à préparer de la brandade de morue avec du dos de cabillaud.
Faudra qu’il m’explique comment il fait, le chef pasque çà a l’air balèze.

    15

    scorpion 15/11/2018

    euh morue = cabillaud salé non?

      7

      JB 15/11/2018

      Ah ouais. Merci, je savais pas. Les 2 m’ont toujours paru aussi dégueulasses l’un que l’autre.

        10

        Gros Tonio 15/11/2018

        Ouais, c’est la même chose mais c’est pas pareil.

7

scorpion 15/11/2018

en même temps , euh non ca se dit pas je crois, enfin bref parce que la morue c’est bien meilleur que le mauvais pain fourré au soja transformé lol

    7

    scorpion 15/11/2018

    d’ailleurs je n’ai jamais mangé de burger

11

Jean-Luc Assec 15/11/2018

La culpabilité, je vois que ça

4

patatooo 15/11/2018

Preum’ssssss §§§§§§§

9

Cool Raoul 15/11/2018

D’autant plus incompréhensible que , comme le souligne Régis Laspalès :

« En plus avec le poisson y a jamais de frites, c’est toujours un légume à la con: riz ou endives »

    9

    JB 15/11/2018

    olvidaste decir « preums »

    8

    JMARC 15/11/2018

    EOUCH CARAYOUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!

7

JeanPignon 15/11/2018

Quelle émotion !!!

3

JeanPignon 15/11/2018

Preum’S !!!!

voir tous les avis éclairés

Laisser un avis éclairé

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *