Sur BFM, Christophe Barbier reproche violemment à Greta Thunberg de ne pas avoir rendu hommage à Jacques Chirac

0 Publié le 27/09/2019 par La Rédaction
By ActuaLitté - Christophe Barbier - Prix Bristol des Lumières 2015, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=46750250

L’éditorialiste de BFMTV n’a pas manqué de faire remarquer que la suédoise Greta Thunberg n’avait pas rendu hommage au président Chirac.

La disparition de Jacques Chirac a ému les Français mais n’a pas pour autant apaisé certaines colères profondes, comme celle provoquée par la jeune activiste écolo Greta Thunberg. Ainsi, dans un de ses éditos sur la chaîne info, Christophe Barbier a fait remarquer que la jeune suédoise n’avait pas eu un mot pour l’ancien chef d’État : « Non seulement cette petite morveuse nous emmerde avec ses histoires abracadabrantesques de climat-je-sais-pas-quoi, mais en plus elle en oublie le minimum : à savoir rendre hommage à Jacques Chirac ! Cela prouve bien qu’elle n’est pas équilibrée, c’est une folle ! ».

L’homme à l’écharpe rouge a continué sur sa lancée : « Je vous le répète ! Il faut se méfier ! Cette fille est le démon en personne ! Comment ose-t-elle snober ainsi un si grand chef d’État ?! Vous savez quoi ? Je suis sûr que c’est elle qui l’a tué, en l’étranglant avec ses nattes ! Elle a pour objectif de plonger le monde dans le KO, ça saute aux yeux ! Avec ses petits yeux de fouines là ! ».

Dans les dernières secondes de sa chronique, Christophe Barbier s’est emporté, en fixant d’un regard noir la caméra : « Greta ! Si t’es devant ta télé, écoute-moi ! ECOUTE MOI ! Sale mioche à peine plus grande qu’une table basse IKEA ! Je peux plus t’encadrer, ok ? L’affront à Chirac c’était le coup bas de trop. Alors désormais, c’est entre toi et moi. Physiquement ! Je vais te marave ! » a-t-il hurlé en arrachant sa chemise, se retrouvant torse nu sur le plateau, avant de continuer : « Je te provoque en duel. Dans une cage. Le perdant c’est celui qui y laisse sa peau. On verra si ça te sert à quelque chose de pleurer pour la planète ! Je vais te faire chialer pour autre chose que des ours blancs sur la banquise ! » a-t-il terminé, en fracassant la caméra à coup de chaussure, forçant l’animateur à rendre l’antenne.

Publicité
Publicité