Connect with us

Société

Un père affirme à son enfant qu’il aime le moins qu’il n’a pas d’enfant préféré

Après que son fils aîné lui a demandé s’il avait un enfant préféré, un père a volontairement déguisé la vérité afin de ne pas heurter ses sentiments.

Published

on

 

 

« Ne sois pas idiot enfin, bien-sûr que je n’ai pas de fils préféré », a-t-il dit à son fils aîné qui ne cesse de le décevoir depuis son plus jeune âge. « Un parent ne peut tout simplement pas préférer un enfant à un autre », a-t-il assuré à son enfant raté, sous la forme du plus grand mensonge étant sorti de sa bouche depuis des années.

« Peu importe que tu ne sois pas aussi sage, que tu sois capricieux et violent et que tu aies brûlé la cabane à outils de ton école », a poursuivi le père hypocrite en essayant de ne pas penser aux souvenirs les plus traumatisants impliquant son fils et faisant honte à sa famille. « Je ne me permettrais jamais une seule seconde de réfléchir à qui est mon fils préféré car l’idée même est fondamentalement absurde », a-t-il affirmé à ce fils qui ne cesse de salir leur patronyme. « Nous vous aimons tout autant l’un que l’autre », a-t-il insisté alors qu’il venait de confier à sa femme la veille qu’il n’hésiterait pas une seule seconde à sauver son plus jeune fils s’il devait choisir entre les deux.

« Vous êtes tous les deux différents », a-t-il enfin précisé de manière sincère en faisant référence à la différence indéniable d’intelligence, de beauté physique et de sens moral des deux frères qui ne sont absolument pas égaux dans tous les sens du terme.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement