Connect with us

Société

Après le déconfinement et le retour des beaux jours, les Français inquiets de ne plus avoir de raisons de se plaindre

Selon un sondage IFOP, 83% des Français seraient anxieux de ne plus avoir de raisons de se plaindre avec le retour progressif à la vie normale. Toujours selon ce même sondage, 57% d’entre eux s’inquièteraient même de devenir heureux si la situation continue à s’améliorer.

Published

on

Photo by Andrea Piacquadio from Pexels

Ingénieur en informatique dans l’Yonne, Frédérique se ronge les ongles en terrasse de café. “Il y a encore quelques mois, tout allait bien, on avait tellement de raisons d’être en colère qu’on ne savait plus où donner de la tête… Et puis tout à coup, la réouverture des commerces, les températures estivales, le recul de l’épidémie… Je ne reconnais plus mon pays” confesse-t-il avec amertume.

À la recherche d’un tweet spirituel à faire sur le gouvernement, Alysée partage ce désarroi. « D’habitude dès 10h du matin j’ai 36 000 idées pour me plaindre. Depuis quelques semaines c’est plus difficile. Il y a bien les Français éliminés à Roland Garros et les interviews d’Yseult mais le cœur n’y est plus. Et dire qu’en Angleterre ils ont un rebond de l’épidémie et qu’ils ont reconfiné en Australie….” se surprend-elle à rêver.

Face à ce constat, beaucoup de Français parlent de s’expatrier quand d’autres restent optimistes à l’image de Philippe, patron d’une brasserie à Saint-Emilion. “C’est typiquement français de voir le verre à moitié vide ! On a des belles choses devant nous : la fin des aides de l’État, l’arrivée du variant vietnamien et puis surtout l’Euro où les Bleus ont de belles chances de nous décevoir ! Je pense que la belle saison ne fait que commencer !”

Photo by Andrea Piacquadio from Pexels

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Les plus consultés