Connect with us

Société

Elle met une crème de nuit la journée et termine brûlée vive

Aurélie, 34 ans, a terminé brûlée vive après avoir mis une crème de nuit en début de journée. Récit.

Publié le

 mar 

Dans la nuit de mardi à mercredi, Carcassonne a été le théâtre d’un terrible fait divers. Aurélie, jeune pénaliste de 34 ans, s’est retrouvée le visage brûlé au 3e degré après une simple erreur d’inattention : « J’étais en retard, par mégarde j’ai pris mon tube de crème de nuit alors qu’on était la journée. Et là, ma vie a changé à tout jamais » raconte-t-elle, dans un sanglot. 

En effet, la juriste du Languedoc ressent immédiatement une immense douleur au visage : « C’était comme être attaquée à l’acide. La crème de nuit ne supporte pas la lumière du soleil, tout le monde le sait ! Et pourtant j’ai eu le geste de trop. Ma peau s’est mise à rougir, brûler, saigner, puis se détruire en quelques secondes seulement. Aujourd’hui je suis défigurée » pleure-t-elle, derrière les bandelettes blanches qui recouvrent sa face. 

Un dermatologue nous a reçu et ne semble pas étonné par cet incident : « C’est comme avec les gels douche pour homme. Si une femme venait à en utiliser, elle ne supporterait pas le choc et mourrait sur-le-champ. La faute à trop de testostérones. C’est comme ça, la science est parfois cruelle. Malheureusement pour cette jeune fille, il ne suffit pas de souffrir pour être belle ! » s’esclaffe le médecin. 

Image par AdoreBeautyNZ de Pixabay

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Les plus consultés