WWF souhaite un prélèvement sur les populations de surfeurs dans un but scientifique

28 Publié le 05/09/2012 par La Rédaction

WWF demande officiellement un prélèvement sur les populations de surfeurs, dans un but scientifique. Pour ses représentants, il s’agit avant tout d’une « expérience scientifique » à grande échelle.

Après les récentes attaques de requins sur l’Île de la Réunion et la décision ministérielle d’autoriser une pêche contrôlée de requin, WWF va plus loin en demandant officiellement un prélèvement sur les populations de surfeurs, dans un but scientifique. L’organisation se défend de rajouter de l’huile sur le feu. Pour ses représentants, il s’agit avant tout d’une « expérience scientifique » à grande échelle.

Un procédé discutable

Jusqu’ici seuls les Japonais s’étaient targués d’effectuer une pêche « scientifique » sur les baleines. Désormais WWF a décidé d’emboiter le pas et de reprendre à son compte de telles pratiques jugées « discutables » par un grand nombre. « Bien sûr que ce procédé peut choquer, mais les captures s’effectuent selon le droit international, aucun animal ne souffrira » a assuré l’association qui va lancer sa campagne courant septembre 2012.

« Nous voulons avant tout estimer l’impact des surfeurs sur l’écosystème local, leur capacité d’adaptation, de reproduction, on se rend compte que nous ne connaissons rien d’eux » plaide le responsable de l’opération. En outre l’organisation veut comprendre pourquoi le requin confond le surfer avec ses autres proies. « Une nouvelle approche scientifique nous permettra de mieux comprendre ce malentendu et éviter de malheureux incidents« .

En outre WWF procédera au baguage de plusieurs surfeurs, l’objectif étant de mieux observer les lieux de prédilection des surfeurs et de mieux surveiller les mouvements de populations. Chaque surfeur bagué sera équipé d’une balise GPS permettant une localisation immédiate.

Pour le Service Plancton et Océan

Le Gorafi

Publicité
Publicité