Pour obliger les gens à aller se coucher, Wikipédia va fermer ses serveurs entre 23h et 6h

66 Publié le 17/05/2013 par La Rédaction

C’est le passage obligé des couches tard geeks et autres insomniaques, un passage sur Wikipédia pour lire quelques articles avant de se coucher. Ou parfois pour oublier l’insomnie. Mais bientôt, cela ne sera plus possible. L’encyclopédie en ligne a ainsi annoncé son intention de fermer ses serveurs la nuit, entre 23h et 6h pour inciter les gens à aller dormir plutôt que de traîner très tard sur Internet.

C’est le geste familier de milliers d’internautes avant de se coucher pour se détendre, un bref passage sur Wikipedia, l’encyclopédie collaborative en ligne, comme le raconte Samuel, 24 ans, de Paris : « Je voulais me coucher tôt, j’avais un examen le lendemain. J’ai cliqué sur le portail « Antiquité ». Quand j’ai levé les yeux, il était 3h du matin. J’ai bien sûr raté mon examen ». Des témoignages de la sorte, il en existe des dizaines. C’est pour lutter contre cela et redorer son image que Wikipedia a décidé de fermer dès à présent ses serveurs entre 23h et 6h du matin.

Pour la direction de Wikipedia, il s’agit avant tout de responsabiliser un peu plus l’internaute. « On se doute qu’ils ne viennent pas chez nous par hasard, mais comme on dit, il ne faut pas abuser des bonnes choses » explique Rémi Mathis, responsable de Wikimedia France. « Nous avons reçu plusieurs plaintes d’entreprises qui nous expliquaient que bon nombre de leurs employés se plaignaient de passer des heures et des heures à lire le site » explique-t-il, précisant que « le savoir est comme un bon livre, il n’est pas facile de le lâcher ».

Outre Wikipedia, YouTube pourrait être aussi concerné par ces fermetures quotidiennes, certains spécialistes estiment en effet que de nombreux internautes déçus de la fermeture de Wikipedia pourraient se connecter sur YouTube pour regarder des vidéos stupides toute la nuit. Un problème qui dans ce cas pourrait de fil en aiguille concerner tout l’internet qui serait alors visé par une fermeture globale pour forcer les gens à respecter un peu plus leur rythme de sommeil.

La Rédaction
Illustration: WikiCommons / Wikimedia Foundation
Publicité
Publicité