Pascal le grand frère: «Ebola c’est dans la tête»

48 Publié le 29/01/2015 par La Rédaction

Pascal Soetens, alias Pascal le grand frère, est un homme qui ne fait pas les choses à moitié. Après avoir recadré des adolescents en difficulté pendant 7 ans sur TF1, Pascal souhaite aujourd’hui mettre son expérience des situations difficiles et son « fighting spirit » au service des malades atteints par le virus Ebola.

Pascal Soetens, alias Pascal le grand frère, est un homme qui ne fait pas les choses à moitié. Après avoir recadré des adolescents en difficulté pendant 7 ans sur TF1, Pascal souhaite aujourd’hui mettre son expérience des situations difficiles et son « fighting spirit » au service des malades atteints par le virus Ebola.

Tester sa détermination en buvant un verre de matières organiques contaminées

« Pascal a grandi dans une banlieue chaude du nord de Paris. Il dit souvent que dans le sport comme dans la vie il ne faut pas se mentir » nous confie Virginie Soetens, sa femme. Alors pour tester sa détermination, Pascal boit tous les matins un grand verre de matières organiques contaminées par le virus. Et s’il reconnaît souffrir parfois de maux de tête ou de saignements oculaires, Pascal assure que cela ne l’a jamais empêché de faire son footing ou de continuer à remettre des adolescents dans le droit chemin.

Car si le quintuple champion de France de Kung-Fu Wushu s’apprête aujourd’hui à partir en Afrique en immersion dans des familles contaminées, c’est aussi pour dénoncer une forme de pensée unique qui, selon lui, fait des mesures préventives et de l’accès aux soins l’alpha et l’oméga de la lutte contre l’épidémie. « Le recul de l’épidémie c’est bien joli mais ça sert à rien, ça peut repartir n’importe quand. Il faut que les gens comprennent qu’Ebola c’est dans la tête. C’est comme le sida. Moi par exemple je l’ai eu trois fois, et j’ai jamais eu besoin de médicaments pour m’en débarrasser. »

« Un message d’espoir pour l’Afrique »

« C’est un message d’espoir pour l’Afrique. Pascal peut servir d’exemple aux malades et leur donner les clés pour reprendre leur vie en main » a déclaré la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, en marge du sommet régional de Conakry.Saluant l’engagement de Pascal le grand frère dans la lutte contre le virus Ebola, le président du Zimbabwe a également proposé de mettre des sacs de frappe et des protège-dents à disposition de l’éducateur spécialisé.

La Rédaction

Publicité
Publicité