Un petit fils ingrat repart de chez ses grands-parents sans leur avoir extorqué d’argent

87 Publié le 13/01/2017 par La Rédaction
monkeybusinessimages /Camrocker

Metz – C’est une surprise de taille pour Hervé et Yvette Guibert. Dimanche dernier, leur petit-fils Sylvain, venu pour sa visite hebdomadaire à la résidence de l’Arcadie, est reparti sans avoir exigé de leur part un chèque de 100 euros comme à son habitude. Reportage.

 

« D’habitude, il arrive mal rasé, avec une bonne heure de retard, après avoir fait la java toute la nuit… » nous raconte Hervé nostalgique. « Généralement, il ne s’occupe pas trop de nous : il n’aide pas à mettre la table ou à préparer le déjeuner. Il regarde la télé et ne nous adresse la parole qu’à la fin du repas, au moment de demander ses sous », ajoute amoureusement Yvette.
Mais ce dimanche, c’est un Sylvain métamorphosé qui a toqué à la porte de ses grands-parents. « Il nous a offert des fleurs et a débouché une bonne bouteille de chez Nicolas en notre honneur, se souvient Hervé en réprimant un frisson. Tout le long du déjeuner, il nous a posé un tas de questions et n’arrêtait pas de me demander « Bien ou quoi Papy ? » avec un sourire idiot. C’était un des moments les plus atroces de ma vie. Et pourtant j’ai fait l’Algérie… »

« Au début, on a pensé que c’était une manœuvre pour nous attendrir et nous demander plus d’argent mais non ! » ajoute Yvette. En effet, à la fin du repas, le jeune homme, après avoir fait des cafés pour tout le monde et discuté une bonne heure avec ses grands-parents, est parti sans faire la moindre allusion à son chèque. « Il ne nous a pas demandé de quoi s’inscrire une sixième fois à la salle de sport ou offrir un cadeau à sa copine imaginaire. D’habitude, il fouille directement dans mon sac à main ! ».

Interrogé sur la nature de son geste, Sylvain, semble-t-il, n’a pas souhaité s’expliquer outre mesure. « Que voulez-vous que je vous dise? j’adore mes grands-parents et ce jour-là j’étais d’excellente humeur après avoir passé une super soirée avec ma petite copine. L’argent, ça ne fait pas tout !” nous a-t-il confié avant de faire semblant d’envoyer un texto.
Malgré de nombreuses relances pour pousser l’investigation, Sylvain n’a malheureusement pas eu le temps de répondre à d’autres questions, prétextant qu’il devait repasser chez ses grands-parents à qui il avait proposé d’aider à charger des photos de vacances sur leur ordinateur.

Publicité
Publicité