Selon les experts, la canicule n’est toujours pas une raison suffisante pour porter un marcel

155 Publié le 15/06/2017 par La Rédaction
© qingwa

L’été approchant, c’est une question que nous nous sommes tous déjà posée. En cas de forte chaleur, est-il acceptable de porter un marcel ? Réunie en congrès extraordinaire à Malaga, la communauté scientifique internationale s’est, une fois encore, montrée unanime sur le sujet : la canicule ne sera jamais une raison suffisante pour porter un marcel.

 

Objet de polémiques depuis son apparition en 1860, le marcel a été inventé par un ouvrier du chantier des Halles qui était arrivé un matin avec un pull dont il avait coupé les manches pour être libre de ses mouvements. Lynché par ses collègues, son corps aurait été dissimulé sous une dalle en pierre sur laquelle a depuis été construite une enseigne de la marque Kaporal. Des aficionados du Marcel viennent d’ailleurs lui rendre hommage chaque jour.

Responsable du Collectif pour une Éthique Vestimentaire Masculine, Gérard Moulier tire la sonnette d’alarme. « Le marcel c’est tout un mode de vie et le problème ce sont surtout les complications à long terme. Ça va de la croissance exponentielle des muscles du bras – particulièrement du triceps – au tatouage maori pouvant s’étendre sur l’avant bras en phase terminale ».

Un numéro vert à destination des proches

En prévision de possibles périodes de canicules durant l’été, la ministre de la santé Agnès Buzyn va mettre en place un dispositif d’accompagnement à destination des familles. « La meilleure méthode de prévention, c’est d’en parler à la maison. Il ne faut surtout pas que ce soit un sujet tabou. Si vous avez un proche qui présente des signes de marcelisation, n’hésitez pas à contacter le numéro vert, vous serez mis contact avec des spécialistes qui sauront trouver les mots pour vous aider à traverser cette épreuve ».

Publicité
Publicité