Après la baisse des APL, Emmanuel Macron veut supprimer le Big Mac gratuit de la carte étudiante

50 Publié le 25/07/2017 par La Rédaction
Johnnieshin

Sale temps pour les étudiants français : après avoir baissé de 5 euros le montant des APL, le président Macron souhaite s’attaquer à un autre de leurs privilèges : le Big Mac gratuit de la carte étudiante.

 

« Cette année, je ne vais clairement pas manger à ma faim », s’alarme Mathilde Moriceau, une étudiante en lettres qui peine à joindre les deux bouts. « Si vous additionnez les 5 euros des APL et le Big Mac gratuit, ça fait beaucoup de repas chauds qui nous passent sous le nez », poursuit-elle. « Heureusement que je peux encore économiser 6,20€ de Ketchup par an en gardant précieusement les dosettes McDo au frigo ».

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, tente d’éteindre les braises : « C’est avant tout une mesure diététique qui vise à réduire l’obésité chez les jeunes. En baissant leur pouvoir d’achat au fast food, nous deviendrons le pays européen avec le plus d’étudiants taille mannequin. Comme notre divin président en son temps, classe non ? Et puis, s’ils aiment tant McDonald’s, ils peuvent toujours s’y faire exploiter… heu… y travailler après les cours ! ».

Selon des sources proches de l’Élysée, M. Macron se pencherait actuellement sur un autre point cher aux étudiants, pour faire des économies : « Il compte supprimer les happy hours dans les bars… », nous murmure un conseiller. « Il a d’abord pensé s’en prendre à la gratuité dans les musées, mais bon, quel jeune va encore au musée ? », soupire ce même informateur qui, avant de nous laisser, nous confie craindre des manifestations étudiantes sans précédent à la rentrée.

Publicité
Publicité