Macron en chute libre dans les sondages après avoir été touché par François Hollande lors d’un dîner

40 Publié le 18/08/2017 par La Rédaction
Crédits :daizuoxin

Il n’aura fallu qu’une petite centaine de jours pour voir le Président de la République afficher une cote de popularité que n’aurait pas reniée son prédécesseur. Un contact physique fugace avec François Hollande lors d’un gala début juillet ne serait d’ailleurs pas étranger à ce désamour brutal.

 

La lune de miel est bel et bien terminée entre Emmanuel Macron et les Français : est-ce son amour provocateur de l’OM – club le plus clivant de France ? Son licenciement ubérisé du chef d’état-major des armées, sa volonté de démonter pièce par pièce le Code du travail telle une vulgaire tour de kapla ? Qu’importent les raisons du divorce, le président fraîchement élu affiche une popularité inférieure de 16 points à celle de François Hollande à la même époque. Une performance qui laisse songeur quand on sait les abîmes au fond desquelles son prédécesseur passa ensuite le reste de son mandat.

Les proches du pouvoir qui clamaient, à l’annonce de la candidature de M. Macron, que « l’élève avait dépassé le maître » ne croyaient probablement pas si bien dire.
Et pour cause, d’aucuns estiment que le socialiste déchu serait bel et bien à l’origine de la mauvaise fortune du nouveau Président.

« Un léger bruit, comme une sorte de crépitement »

La rencontre aurait eu lieu à l’occasion d’une soirée chez Jeremstar, star des réseaux sociaux, véritable « influenceur », et dont les hommes d’État viennent régulièrement solliciter les conseils avisés. Alors que tout avait été fait pour qu’ils ne se croisent pas, François Hollande aurait quitté les lieux plus tard que prévu, brûlant d’évoquer le clash Nabilla-Thomas avec le bloggeur. Tombant alors sur Emmanuel Macron en sortant de l’ascenseur, la rencontre est évidemment glaciale – le nouveau Président allant jusqu’à « tchiper » son ancien mentor. Les deux hommes s’évitent, s’esquivent comme de beaux diables, mais l’exigüité des lieux n’empêche pas un contact fugace au niveau des épaules.

« C’est là qu’il s’est passé quelque chose d’étrange », raconte un garde du corps d’Emmanuel Macron. « J’ai entendu un léger bruit, comme une sorte de crépitement. C’est depuis ce soir-là que les choses ont commencé à dérailler pour le patron ». Les experts sont formels : François Hollande aurait bel et bien passé sa légendaire « scoumoune » à son successeur.
L’acte était-il volontaire ? Prémédité ? S’agit-il d’un transfert en bonne et due forme, ou d’une simple contamination ? François Hollande a-t-il renoué avec la bonne fortune? Difficile à dire à ce stade. Mais aux dires de son entourage, l’ancien Président aurait gagné 5€ en grattant un Banco matin…

Publicité
Publicité