Obsolescence programmée: Apple parvient à réduire la durée de vie d’un iPhone de 3 ans à 8 mois

47 Publié le 01/12/2017 par La Rédaction
Crédits :Prykhodov

« C’est une grande fierté, mais aussi un grand soulagement », claironnait hier Tim Cook, PDG d’Apple, en conférence de presse. « Fierté car parvenir à un produit aussi rapidement périssable s’est avéré un dur labeur, pour lequel je remercie toutes nos équipes. Soulagement car grâce aux économies réalisées, nous allons pouvoir craquer encore plus sur les finitions de notre nouveau siège à Cupertino »

 

Les iPhone de la génération actuelle, 5, 6, 7 et 8, auraient une durée de vie comprise entre 3 et 4 ans, selon l’usage fait. « Trop, beaucoup trop », d’après Morgan Alison-Louise, directrice innovation d’Apple, qui explique comment ses ingénieurs sont parvenus à réduire cette dernière à moins d’une dizaine de mois.

Sur le système d’exploitation tout d’abord : alors qu’il est aujourd’hui connu que les mises à jour d’Apple apportent systématiquement bugs, ralentissements et failles diverses, les actualisations d’iOS seront désormais obligatoires et se feront sans le consentement de l’utilisateur. « Un coup de génie », selon Alison-Louise. « Nos développeurs travaillent d’ores et déjà sur six vagues de failles ravageuses à implanter d’ici 2019 ».

Sur les pièces et accessoires ensuite : l’écran a été rendu encore plus fragile aux rayures et aux chocs, « et le poser un peu trop brutalement sur une table devrait pouvoir suffire à le casser sans espoir de réparation possible ». Le châssis est décrit comme vulnérable aux températures inférieures et 17°c et supérieures à 20°c, à partir desquelles il se déforme irrémédiablement, prouesse obtenue grâce à un alliage révolutionnaire. Beaucoup de soin a également été accordée aux accessoires : haut-parleurs internes copiés sur les paires d’écouteurs fournies en vol par American Airlines, câbles se dénudant dès le 1er mois, batterie non-remplaçable…

L’action Apple bondit de 4,7% et les files se forment devant les magasins

Plus rare, Tim Cook a enfin tenu à remercier la « contribution décisive » des ouvriers chinois chargés de fabriquer les produits Apple. « Sans abaisser la moyenne d’âge dans nos usines de 15 à 7 ans, nous n’aurions jamais pu obtenir ce travail criblé de défauts permettant de détruire si rapidement nos iPhone de l’intérieur ». Une poignée d’applications-stars – Facebook, Instagram et Snpachat en tête – ont aussi été saluées. « Elles ont accepté de rendre leur appli encore plus gourmande en données et en batterie, afin de frire les circuits internes en quelques semaines à peine pour les plus gros utilisateurs ».

Quelques heures après la conférence l’action d’Apple avait déjà enregistré un bond de +4,7%, et des files ont commencé à se former devant les boutiques – sans même qu’une date de sortie n’ait été annoncée.

Publicité
Publicité