De plus en plus de jeunes prennent une année sabbatique pour tenter l’expérience du chômage à l’étranger

72 Publié le 05/10/2018 par La Rédaction
© ajr_images

Une étude dévoile qu’un nombre croissant de jeunes décide de prendre une année sabbatique afin de vivre l’expérience du chômage à l’étranger plutôt qu’en France.

Souvent prise après la fac ou même juste après le bac, l’année sabbatique est une opportunité pour les jeunes de s’ouvrir au monde. Plutôt que de rester en France, ces jeunes de 18 ans et plus partent s’installer temporairement à l’étranger pour y vivre de manière précaire en échouant à trouver un emploi. Certains le font pour l’expérience de vie et d’autres le font spécifiquement dans le but d’arriver sur le marché du travail français avec de plus grandes facultés à supporter la déception.

Certains apprécient tellement leur expérience qu’ils décident de s’installer à l’étranger de manière permanente. Ainsi, ils changent radicalement leur vie en s’immergeant complètement dans une autre culture pour perpétuellement chercher un travail qu’ils ne trouveront jamais. « Ça ouvre de nouveaux horizons de mentir sur son CV en espagnol plutôt qu’en français », explique Gaëlle, qui a déménagé à Madrid l’année dernière.

« C’est la plus belle expérience de ma vie », assure Cassandra, 24 ans, qui s’est naïvement inscrite dans une agence d’intérim anglaise avec l’espoir que cela débouche sur quelque chose. « Je vis de nouvelles expériences et je rencontre plein de nouvelles personnes », explique la jeune femme qui ne sait pas si elle pourra payer son loyer la semaine prochaine.

Selon une étude, les jeunes Français seraient environ 43% à vouloir chômer à l’étranger.

Mots clés : , , ,
Publicité
Publicité