Les climato-sceptiques présentent leur Greta Thunberg maléfique

0 Publié le 13/12/2019 par La Rédaction
EL MUNDO TODAY

Les principaux représentants des différents courants qui nient l’existence du changement climatique et du réchauffement climatique se sont réunis aujourd’hui dans la ville texane de Corpus Christi, où le premier Sommet international de Pollueurs a été inauguré, un événement qui vise à « contre-programmer » le Sommet du climat de Madrid.

À l’ouverture du sommet ce matin, la Global Climate Coalition (un groupe créé par British Petroleum, Exxon, Shell Oil USA, Ford, General Motors et Daimler Chrysler, entre autres grandes multinationales, pour s’opposer au protocole de Kyoto et aux réductions de gaz qui contribuent à l’effet de serre) a présenté sous les applaudissements et les acclamations à Greta Thunder, une version maléfique de Greta Thunberg avec des piercings, amatrice de cigare et collectionneuse de manteaux de fourrure. La jeune fille est entrée par effraction dans le centre des congrès à bord d’un quad qui a déversé une épaisse fumée noire, avec un tuyau d’échappement trafiqué dans le seul but de faire un maximum de bruit.

« Quelle température agréable ici au Texas, bande de fils de salopes! » a crié Thunder après avoir enlevé son casque, et a pointé du doigt le ridicule de « l’autre fille écolo qui parcourt le monde pour éviter d’avoir à aller en classe et d’étudier comment les enfants de notre âge ». La jeune fille a assuré qu’elle avait « la solution définitive pour le réchauffement climatique » et a sorti un ventilateur d’un sac en fourrure de renard. Le rire a rempli l’auditorium et accompagnée d’une standing ovation. Même le sénateur Ted Cruz a osé prédire que « Greta Thunder sera le prochain président des États-Unis ».

« Je m’occuperai personnellement de mettre l’autre écolo à sa place, quand je la trouverai, je lui enverrai toute la fumée de mon cigare au visage et la renverrai à l’école », a promis Greta Thunder, dévoilant son plan qui est « parcourir la Terre plate dans un zodiaque à la poursuite de Greta Thunberg et l’intimider en lui tirant dessus à balles réelles pour l’empêcher d’effrayer les gens avec ses canulars ».

Cet article a été initialement publiée sur EL MUNDO TODAY et est reproduit ici dans le cadre d’un partenariat européen

Sponsorisé par
El Mundo Today

En savoir plus
Publicité
Publicité