Connect with us

Culture

Montpellier – Il met de l’huile

Ne réussissant pas à se faire comprendre alors qu’il chantait en anglais, un jeune chanteur languedocien a été contraint sur les demandes répétées du public de « mettre de l’huile ». Reportage.

Published

on

« Il n’était pas rastafarien » s’est lamenté le patron du bar qui accueillait la prestation du jeune homme qui a fait une démonstration de son répertoire devant les habitués, des habitués qui ont très rapidement conseillé le jeune chanteur « de mettre de l’huile » et ce dans l’espoir de provoquer le plus rapidement possible une sensation qualifiée de « glisse » dans sa « vie ». « Quand on chante le reggae et qu’on est pas jamaïcain, il faut nécessairement à un moment se résoudre à mettre de l’huile » a ajouté pour sa part un des clients. « C’est une question d’éthique » a souligné un autre. Le jeune homme s’est alors promptement exécuté en rajoutant de l’huile dans son interprétation sur plusieurs de ses chansons, permettant ainsi au concert de se terminer sans autres incidents majeurs à signaler.


Le Gorafi est gratuit et il doit le rester.
Vous lisez et partagez le Gorafi ?
Vous voulez continuer? Vous en voulez même plus?
Alors pour continuer et nous développer, avec un nouveau site sécurisé, (SANS PUBS pour ceux qui le souhaiteront) de nouvelles vidéos, des podcasts quotidiens
nous avons besoin de vous ! Vous voulez plus de vidéos Gorafi, du podcast, plus de contenus?
Alors n’hésitez pas à nous soutenir !


Bouton Faites un don avec PayPal

Ou Via OkPal avec notre partenaire Ulule

Continue Reading
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement